L’ADGM Courts vise à transformer massivement les prestations du domaine des services judiciaires selon la PDG Linda Fitz-Alan. L’organisation va en effet introduire la technologie blockchain pour les tribunaux commerciaux.

Une autorité judiciaire établie par le décret fédéral des Émirats Arabes Unis (EAU) a adopté la technologie blockchain. Le but est de gagner du temps et réduire les coûts liés à l’exécution des jugements commerciaux.

Une volonté de modernisation

ADGM Courts, une autorité qui soutient le régulateur financier Abu Dhabi Global Markets (ADGM), a mis en œuvre la technologie blockchain afin d’aider à gagner un temps considérable pour les parties dans le processus judiciaire.

Les jugements commerciaux impliquent en effet l’évaluation de divers risques financiers et le traitement de questions commerciales dans les affaires.

La digitalisation via la technologie blockchain permettra aux tribunaux et aux parties d’accéder immédiatement aux jugements commerciaux. Cette mesure vise à faciliter les processus judiciaires pour le commerce et les échanges internationaux.

Tout en expliquant ce nouveau concept, Linda Fitz-Alan, la greffière et PDG d’ADGM Courts, a souligné que l’objectif principal de l’organisation est de transformer les services judiciaires en utilisant cette technologie.

“Nous nous concentrons désormais sur l’application de la loi afin de répondre aux besoins pressants de la communauté internationale des affaires et de susciter un changement durable pour le secteur de la justice”, a expliqué Mme Fitz-Alan.

Cette dernière a également noté que l’introduction de la blockchain pour les tribunaux de commerce renforce la réputation de l’organisation en tant que leader de la numérisation de la justice.

ADGM Courts est une autorité indépendante chargée de statuer sur les litiges civils et commerciaux. L’organisation soutient l’ADGM, le régulateur financier opérant dans la capitale d’Abu Dhabi.

D’autres développements potentielles

Parallèlement, une nouvelle association blockchain et crypto visant à développer les écosystèmes blockchain et crypto au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie a été lancée dans la zone franche économique ADGM.

Baptisée Middle East, Africa & Asia Crypto & Blockchain Association (MEAACBA), cette organisation à but non lucratif contribuera à faciliter les solutions réglementaires, à créer davantage d’opportunités commerciales et à investir dans l’éducation.

Le 5 octobre dernier, un rapport de Chainalysis a souligné comment la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) constituait un des marchés cryptographiques à la croissance la plus rapide au niveau mondial. Le rapport montre qu’en 12 mois, de juillet 2021 à juin 2022, les utilisateurs de la région MENA ont reçu quelques 566 milliards de dollars de crypto-monnaies, soit une croissance de 48 % par rapport à 2021.



Sur l'auteur

Sharon C.

Bonjour, je m'appelle Sharon et je suis traductrice-éditrice du site Tokize.com. Mon travail au quotidien est de vous tenir informés sur les dernières actualités du monde de la crypto au niveau international. Sur ce site, vous trouverez les dernières actualités mais également des guides et des tutoriels qui pourront vous aider à démarrer en toute confiance dans cet univers. N'hésitez pas à le parcourir en entier !