Les investisseurs européens commenceront à sentir l’impact de la mise en œuvre des réglementations financières établies par la MICA (l’agence européenne de régulation des crypto-actifs). Les investisseurs doivent être attentifs aux annonces potentiellement préoccupantes des plateformes d’échange, qui supprimeront ou catégoriseront comme “non autorisées” plusieurs cryptomonnaies pour se conformer aux politiques de la MICA, qui seront officiellement mises en œuvre le 30 juin 2024.

Étant donné les changements imminents, les investisseurs en cryptomonnaies basés en Europe peuvent bénéficier de connaître plus en détail les politiques et réglementations qui peuvent modifier l’accès aux crypto-actifs, ainsi que les suppressions annoncées par les plateformes Binance et OKX.

Quels règlements MICA seront mis en œuvre le 30 juin ?

Les nouvelles réglementations confèrent à l’Autorité bancaire européenne le rôle d’établir des “paiements de pénalisation aux émetteurs de tokens référencés à des actifs et de tokens d’argent électronique”. De plus, elles interdisent la commercialisation de certaines stablecoins, car elles visent à augmenter “le degré de transparence des coûts et des charges des crypto-actifs” et à éliminer “l’utilisation de charges cachées ou secondaires”. Pour atteindre ces objectifs, les nouvelles réglementations de la MICA exigent que les fournisseurs de crypto-actifs soient officiellement licenciés comme établissement de crédit ou d’argent électronique.

Quelles cryptomonnaies seront supprimées ?

En anticipation de la mise en œuvre du 30 juin, deux bourses populaires sur le marché européen, à savoir Binance et OKX, ont annoncé des changements. Binance a annoncé qu’elle catégoriserait ses cryptomonnaies comme non autorisées ou réglementées pour suivre les directives de la MICA. Les stablecoins non autorisées ne seront plus disponibles pour les investisseurs européens après le 30 juin. Quelques exemples incluent DAI, Tether, et Gemini.

Au début de cette année, la fameuse plateforme OKX a annoncé que les investisseurs européens ne pourraient plus acheter de Tether, ce que beaucoup de spéculateurs ont interprété comme un effort pour se conformer à la MICA. En revanche, la plateforme fiable et mondialement célèbre Coinbase continue d’offrir une large gamme de crypto-actifs et des opportunités de staking aux investisseurs européens.

Ces premières réponses des plateformes d’échange à la mise en œuvre des réglementations de la MICA pointent vers un avenir double pour le marché européen des crypto-monnaies. D’une part, les investisseurs peuvent se sentir plus en sécurité pour acheter et utiliser des cryptomonnaies maintenant qu’ils disposent de la protection de ce cadre réglementaire. D’autre part, les réglementations peuvent limiter l’accès des investisseurs à une variété de monnaies qui peuvent avoir du mal à obtenir l’enregistrement comme institution de crédit ou d’argent électronique dans l’Union européenne.

Coinbase

  • Exchange régulé
  • Plateforme conviviale
  • Formation aux cryptos offerte