Le Programme des Nations unies pour le développement, ou PNUD, a pour mission d’éliminer la pauvreté dans plus de 170 pays. Afin d’y parvenir, l’organisation mondiale souhaite former ses 22 000 employés à la technologie des registres distribués.

En effet, une de ses agences chargée d’aider les pays à éliminer la pauvreté s’apprête à perfectionner les compétences de ses employés. Ceci en matière de technologie blockchain.

Le but principal est d’aider les pays cibles à atteindre une croissance de développement durable.

Une association prometteuse

Selon un récent communiqué, le Programme des Nations unies pour le développement s’est associé à la Fondation Algorand. L’objectif est de lancer une académie de la blockchain en 2024.

Cette académie sera accessible à l’ensemble des membres du personnel du PNUD dans 170 pays. Ces derniers vont être formés à la technologie du grand livre distribué ainsi qu’à la blockchain.

Ils verront notamment la manière dont elle pourrait être utilisée pour l’inclusion financière, la transparence de la chaîne d’approvisionnement, la tokenisation des actifs du monde réel et les applications d’identité numérique.

Lors du sommet Algorand Impact à New Delhi, Robert Pasicko, expert du PNUD, a déclaré à son auditoire que ce partenariat permettra à l’organisation d’améliorer ses compétences.

Par ailleurs, il permettra aussi d’autonomiser et d’inspirer les praticiens de l’ONU dans le monde entier.

Le programme d’études comprendra des conférences, des ateliers ainsi que des travaux pratiques. Il permettra de fournir à l’équipe les outils nécessaires. Ceux-ci leur permettront de relever les défis mondiaux complexes à l’aide de la technologie blockchain.

Doro Unger-Lee est responsable de l’éducation et de l’inclusion à la Fondation Algorand. Il a ajouté que l’éducation était une première étape essentielle vers l’identification et la fourniture de cas d’utilisation de la blockchain sur le terrain.

Le but recherché est d’aider à atteindre les objectifs de développement durable dans un certain nombre de domaines.

Un choix technologique réfléchi

Algorand est une blockchain de niveau 1 offrant des applications sécurisées, efficaces et évolutives. Son jeton natif a peu bougé à la suite de l’annonce. Il s’échangeait avec une hausse de 1,5 % à 0,135 dollars fin novembre.

Les Nations unies font des recherches sur les applications de la blockchain depuis plusieurs années. En 2018, le PNUD s’était associé à la Blockchain Charity Foundation (BCF). Ceci afin de soutenir l’application de la DLT pour le bien social.

Par ailleurs, en 2018, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, avait créé un groupe de haut niveau sur la coopération numérique axé sur la technologie blockchain.

Ceci est une très bonne initiative dans le développement de cette technologie au niveau international et un pas en avant encore pour le monde cryptologique.

Sur l'auteur

Sharon C.

Bonjour, je m'appelle Sharon et je suis traductrice-éditrice du site Tokize.com. Mon travail au quotidien est de vous tenir informés sur les dernières actualités du monde de la crypto au niveau international. Sur ce site, vous trouverez les dernières actualités mais également des guides et des tutoriels qui pourront vous aider à démarrer en toute confiance dans cet univers. N'hésitez pas à le parcourir en entier !