Selon le gouvernement belge, le pays prévoit d’accélérer le développement d’une infrastructure blockchain européenne. Ceci lors de sa présidence du Conseil de l’Union européenne début 2024.

Cette proposition vise à faciliter le stockage sécurisé de documents officiels tels que les permis de conduire et les titres de propriété.

Un projet de haute priorité

En effet, le développement d’une blockchain publique pour une infrastructure paneuropéenne est l’une des quatre priorités de la prochaine présidence belge. Ceci a été mentionné par Mathieu Michel, secrétaire d’État à la numérisation.

Par ailleurs, les trois autres initiatives porteront sur l’intelligence artificielle, l’anonymat en ligne et les compétences nécessaires à l’économie numérique.

M. Michel souhaite relancer le projet European Blockchain Services Infrastructure (EBSI). Celui-ci avait été mis en place par la Commission européenne en 2018.

D’ailleurs, ce projet avait été réalisé en collaboration avec le Partenariat européen pour la blockchain. Celui-ci incluait les 27 États membres de l’UE plus la Norvège et le Liechtenstein.

L’EBSI renouvelé sera rebaptisé Europeum. Il va être utilisé pour des tâches d’administration publique. La vérification des permis de conduire et d’autres documents dans l’ensemble de l’UE feraient partie de ces tâches.

Une extension possible à l’Euro

En effet, selon M. Michel, le projet pourrait également soutenir l’infrastructure numérique de l’euro.

Le fonctionnaire mentionne qu’il était important d’utiliser une blockchain publique développée par les États membres de l’UE, et non des alternatives privées :

“En termes de sécurité, de transparence et de confidentialité, la blockchain peut redonner aux citoyens le contrôle des données qui leur appartiennent. “

À l’heure actuelle, l’Italie, la Croatie, la Pologne, le Portugal, la Slovénie, le Luxembourg et la Roumanie ont déjà adhéré au projet Europeum. Le siège du projet sera situé en Belgique.

Par ailleurs, le processus de consolidation réglementaire autour de la crypto et de la blockchain progresse régulièrement.

Ce début novembre, 47 gouvernements nationaux ont publié une promesse commune de “transposer rapidement” le Crypto-Asset Reporting Framework (CARF) dans leurs systèmes de droit interne.

Il s’agirait d’une nouvelle norme internationale sur l’échange automatique d’informations. Ceci entre les autorités fiscales.

Cette initiative est une bonne nouvelle pour l’avenir du monde crypto.

Sur l'auteur

Sharon C.

Bonjour, je m'appelle Sharon et je suis traductrice-éditrice du site Tokize.com. Mon travail au quotidien est de vous tenir informés sur les dernières actualités du monde de la crypto au niveau international. Sur ce site, vous trouverez les dernières actualités mais également des guides et des tutoriels qui pourront vous aider à démarrer en toute confiance dans cet univers. N'hésitez pas à le parcourir en entier !