Cette semaine a débuté avec des nouvelles intéressantes pour les investisseurs en cryptomonnaies en Europe. Cela est principalement dû à la publication du premier rapport détaillé sur le chiffrement et les questions de sécurité dans les cryptomonnaies, qui a eu lieu récemment. Le rapport est le fruit de la collaboration entre plusieurs agences gouvernementales européennes, réunies dans ce qu’on appelle le Hub Européen d’Innovation pour la Sécurité Intérieure. Pour en savoir plus sur l’origine et le rôle de ce réseau dans le contrôle des transactions financières impliquant des cryptomonnaies, des NFTs, et des portefeuilles ou “wallet” numériques, ainsi que les découvertes présentées par le rapport et leurs possibles répercussions pour les investisseurs en Europe, continuez à lire.

Le Hub Européen d’Innovation pour la Sécurité Intérieure

Le rapport de lundi a été produit par un réseau de groupes de recherche fondé en 2021 pour garantir la gestion et la collaboration entre les agences de répression européennes, telles qu’Europol, la Direction Générale des Migrations, l’Agence de Coordination contre le Terrorisme, Eurojust et l’Agence pour la Gestion Opérationnelle des Systèmes Informatiques. Comme indiqué par les agences dans le rapport, les transactions financières réalisées avec des cryptomonnaies sont devenues une grande préoccupation de sécurité sur le continent.

Le hub de sécurité intérieure continuera probablement à croître en raison du nombre important de laboratoires de recherche qu’il implique. Les questions auxquelles il se consacre, ainsi que les rapports qu’il produit, exerceront probablement une influence sur l’élaboration des politiques et les cadres juridiques destinés à contrôler la protection et le partage des données, ainsi que les protocoles pour faire face aux actions criminelles.

Le Rapport

Le rapport ne contient que 53 pages, mais il est très détaillé. Il couvre divers sujets, y compris un aperçu des directives gouvernementales créées en réponse à l’émergence de nouvelles technologies, une comparaison entre la législation européenne et internationale, une introduction à l’informatique quantique, les données biométriques, les systèmes de domaine, les technologies de télécommunications, l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle et les cryptomonnaies.

Des exemples de cryptomonnaies couramment négociées en Europe incluent le Bitcoin, l’Ethereum, le Solana, le Shiba Inu, et le Decentraland. La section du rapport sur les cryptomonnaies révèle la préoccupation du réseau concernant la difficulté pour les autorités de traquer et de récupérer les actifs numériques illégaux, qui ne sont pas conservés dans des portefeuilles numériques, tels que Metamask, mais sont plutôt négociés via des monnaies de confidentialité, comme le Monero, et des réseaux de couche 2, comme le Polygon.

Impact

Étant donné les préoccupations de sécurité soulevées par le rapport, ainsi que l’importance de ce réseau de recherche, il est probable que les agences gouvernementales soient pressées de développer des cadres juridiques qui facilitent la portée des autorités sur les transactions financières liées aux cryptomonnaies. Les investisseurs européens intéressés par la recherche d’une plateforme sécurisée pour négocier des cryptomonnaies peuvent compter sur les services d’eToro, qui offre une large gamme d’actifs.

eToro

  • Plateforme #1 de copy trading
  • Réseau social de traders intégré
  • Trading de CFD cryptos