Voici tout ce qu’il faut savoir sur le staking de l’Ethereum en 2023.

Ce que ce guide vous apprendra:

  • Comment procéder au staking d’Ethereum (ETH) ?
  • Avantages et inconvénients de cette solution crypto
  • Tout ce qu’il faut savoir sur le staking de l’Ethereum

À savoir avant de commenter ce guide:

Pour pouvoir procéder au staking d’Ethereum, plusieurs pré-requis sont obligatoires :

  • Posséder de l’ETH
  • Accéder à une solution de staking.

En français, on parle de jalonnement pour définir l’action de staking en cryptomonnaie. Le staking est une opération qui permet aux propriétaires de certains actifs de cryptomonnaies d’obtenir des récompenses sur une certaine période en bloquant les jetons possédés sur un portefeuille électronique. Le staking d’Ethereum (ETH) est l’une des actions les plus plébiscitées en ce sens au sein de l’univers crypto. Nous vous expliquons comment prendre part à ce même staking de cryptomonnaies avec cet actif et toutes les choses à connaître pour pouvoir profiter de potentielles récompenses en Ethereum. Suivez le guide !

Qu’est-ce que le staking Ethereum (ETH) et comment cela fonctionne-t-il ?

Pour beaucoup de spécialistes en cryptomonnaie, l’Ethereum et son actif ETH représentent une blockchain et un jeton aux potentiels importants. Peut-être même plus que le fameux Bitcoin (BTC). Cela s’explique encore plus depuis septembre 2022 et le passage de l’Ethereum sur le consensus PoS en lieu et place du PoW (preuve de travail). Ce passage sur le mécanisme en preuve d’enjeu (Proof of Stake) offre de meilleures opportunités aux utilisateurs, et ce, notamment lorsqu’il s’agit d’effectuer du staking sur la blockchain.

Concrètement, le staking revient à verrouiller une certaine quantité de jetons ETH pour une durée de temps définie à l’avance. L’objectif est simple : sécuriser le réseau Ethereum. Cela ne se fait pas sans contrepartie et c’est d’ailleurs bien là l’intérêt des investisseurs qui, grâce à leurs actions respectives, peuvent prétendre à certaines récompenses. On les appelle les stakers ou les validateurs et ces investisseurs vont grâce au stockage des données, la gestion des transactions et l’intégration de nouveaux blocs dans la blockchain, recevoir des intérêts en jetons ETH. On parle alors de revenus passifs.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de posséder des capacités hors du commun pour procéder au staking, il est courant de voir uniquement des habitués s’y adonner. Pour contrer cela, nous vous présentons les choses à savoir afin de vous lancer.

Les avantages et les inconvénients du staking Ethereum (ETH)

Les avantages du staking sont nombreux et tout le monde semble pouvoir en profiter. Avec logiquement les validateurs qui peuvent profiter de nombreuses récompenses sur l’une des cryptomonnaies les plus attractives qui soient, les autres parties sont elles aussi amatrices d’une telle action. En effet, la sécurisation permanente de la blockchain est un avantage évident qui confère une grande fiabilité à cet actif très recherché et très apprécié depuis plusieurs années.

Voici selon nous, les principaux avantages du staking de l’Ethereum (ETH).

stake ethereum guide

Une capitalisation boursière majeure

Pour beaucoup de spécialistes, la très grande capitalisation boursière de l’Ethereum fait d’elle une crypto évidente pour le staking. Cette valeur offre une vraie stabilité à tous les investisseurs pour des plans d’envergure et donc, du staking à court ou moyen terme.

Une volatilité moindre

Également grâce à sa valeur reconnue depuis plusieurs années et son appréciation auprès de tous les acteurs de la cryptomonnaie, l’ETH n’est pas aussi volatile que d’autres actifs qu’il est possible de staker. La prise de risque semble donc moins importante.

Cependant et comme toujours dans le monde de la cryptomonnaie et plus globalement dans celui des investissements, le risque zéro n’existe pas. Voici pourquoi le staking se montre également attractif ! Il existe donc certains risques référencés, propres à cet univers ou à l’Ethereum directement.

Sujet aux variations de valeur

Comme pour tout investissement, la valeur d’un actif peut changer et parfois, subitement descendre. Lorsque l’on fait le choix de procéder au staking, on s’assure de bloquer ses actifs. Il est donc impossible de les toucher en cas de chute progressive ou subite de la valeur, en l’occurrence de l’Ethereum. Si cette donnée peut être évidemment positive en cas d’augmentation du prix, elle peut l’être tout aussi négative dans le cas contraire.

Comment commencer à staker Ethereum (ETH) ?

Comme annoncé ci-dessus, le staking de cryptomonnaies est assez aisément accessible pour l’ensemble des acteurs de cet univers qui souhaiteraient devenir des validateurs sur la blockchain et ainsi, profiter des consensus de PoS pour pouvoir obtenir des récompenses. Nous y reviendrons mais il existe plusieurs plateformes dédiées au staking, parfois pour plusieurs blockchains ou alors, uniquement pour une seule. Ici, nous mettrons logiquement en avant celles liées à l’Ethereum.

Pour pouvoir commencer à procéder au staking, vous devrez sélectionner la méthode de votre choix parmi toutes celles disponibles. La plus populaire est celle proposée par les plateformes spécialisées mais les autres ont également d’autres arguments à faire valoir.

Peu importe la cryptomonnaie choisie, gardez en tête qu’il n’est possible de faire du staking qu’uniquement auprès d’une blockchain profitant du protocole de preuve d’enjeu. Il est par exemple impossible de faire du staking sur Bitcoin, bien que d’autres combines soient intéressantes pour pouvoir augmenter ses intérêts à ce sujet.

Pour anticiper votre futur staking d’Ethereum, rappelez-vous qu’en moyenne, la durée de blocage pour le staking varie entre 7 et 120 jours.

Comment staker Ethereum (ETH) sur Ethereum 2.0 ?

staking ethereum 2.0

En 2022, la blockchain Ethereum a poursuivi son évolution lors de The Merge, un programme et un changement global développés afin de déployer Ethereum 2.0 et ainsi, insuffler le changement de protocole de consensus. À ce même instant et sans accroc, Ethereum a quitté la preuve de travail pour la preuve d’enjeu. Dès cet instant sur Ethereum 2.0, le staking est devenu disponible pour pouvoir dégager des revenus passifs.

Cela fait donc plusieurs mois que le staking est disponible sur Ethereum et il va sans dire que cette possibilité est appréciée par les investisseurs. En juin 2023, près de 20% des ETH en circulation étaient placés en staking. Au fil des prochaines semaines, tous les spécialistes s’accordent pour dire que cette technique devrait s’intensifier et ainsi, amener encore plus d’intérêt autour d’une blockchain déjà fortement en vue.

Pour pouvoir devenir un validateur sur Ethereum, il faut une mise de 32 ETH. C’est la somme définie par le réseau afin de dissuader ce même validateur de se lancer dans une attaque quelconque contre le réseau. Cependant, il faut se rappeler que cette mise est relativement importante et qu’à l’heure actuelle, elle vaut son pesant d’or. Fort heureusement, la démocratisation du staking a apporté d’autres solutions. Il n’est donc pas nécessaire de posséder 32 ETH pour pouvoir procéder au staking de l’Ethereum.

Grâce aux plateformes phares proposant du staking, il n’est pas nécessaire de posséder ce si important montant pour pouvoir se lancer. Cela fait partie de l’une des solutions que nous vous présentons, notamment auprès de Binance.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Les différentes méthodes de staking Ethereum (ETH) disponibles

Pour pouvoir procéder au staking d’une cryptomonnaie, on dénombre trois méthodes bien distinctes. Il en est de même pour l’Ethereum. Comme démontré, le staking est disponible directement auprès de la blockchain avec 32ETH possédés mais puisque cette option est logiquement couteuse et peu accessible, d’autres méthodes sont souvent plébiscitées par les validateurs. Nous vous présentons les trois méthodes de staking globalement utilisées pour l’Ethereum.

Passer sur une plateforme pour faire du staking

Il n’existe probablement pas plus simple que le passage auprès d’une plateforme reconnue pour effectuer du staking, y compris sur Ethereum, la crypto stakable à la plus grande valeur qui soit et donc, souvent plébiscitée par les validateurs.

Fort logiquement, ces mêmes plateformes prennent des commissions lors des opérations mais en contre-partie, vous pourrez bénéficier de véritables conseils et d’un accompagnement parfait. Il faut noter qu’il existe différentes offres de la part des exchanges pour le staking, nous y reviendrons d’ailleurs plus bas en comparant les meilleures plateformes de staking Ethereum (ETH).

Staking sur un wallet

Parfois, chaque actif de cryptomonnaie peut bénéficier de son wallet natif, ou de son portefeuille lié. Il peut également être relié à plusieurs portefeuilles de stockage. Il faut savoir qu’il est tout à fait possible d’utiliser ce même wallet pour se lancer dans le staking.

À noter que la récompense offerte est plus importante sur un wallet de finance décentralisée DeFi grâce à l’absence d’intermédiaire et donc, la baisse de commission. Cependant, cette technique est plus complexe à mettre en place pour les néophytes.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Utilisation d’une stake box

A un prix relativement accessible (généralement sous les 100 euros de valeur), les stake boxes permettent aux validateurs de franchir un certain palier et de devenir des références dans le staking de l’Ethereum. C’est avec cette technique précise que l’on parle vraiment de validateurs puisque ces derniers sont généralement un nombre assez bas. Il faut en l’occurrence, 32 ETH possédés pour procéder au staking grâce à ces boîtes, très pratiques. Il est également possible d’effectuer cette démarche depuis son ordinateur mais le risque est plus important et surtout, la mise en place plus complexe.

Les meilleures plateformes de staking Ethereum (ETH)

Vous l’aurez compris ci-dessus, le passage par une plateforme proposant le staking est souvent l’option sélectionnée par les validateurs amateurs. L’accompagnement est permanent et il est très aisé de faire ses marques avec ces plateformes. Surtout, ils permettent d’obtenir des revenus passifs, sans cesse recherchés par les validateurs lorsqu’ils procèdent au staking d’une cryptomonnaie. La démocratisation de cette pratique a mis en avant plusieurs plateformes et autres exchanges aux solutions appréciées.

Pour beaucoup de spécialistes, il est nécessaire de regarder l’APY moyen lorsque l’on stake certaines cryptomonnaies. L’APY est le revenu moyen annuel obtenu grâce aux intérêts et il représente logiquement un attrait important pour le staking d’Ethereum. En ce qui concerne cette blockchain, c’est le site eToro qui apparaît comme la référence avec un APY qui peut souvent dépasser les 5% en staking d’ETH. Forte de nombreuses fonctionnalités, cette plateforme est également réputée pour cette action.

eToro

  • Plateforme #1 de copy trading
  • Réseau social de traders intégré
  • Trading de CFD cryptos

Parmi les autres références du secteur, on trouve également Binance qui permet comme toujours d’accéder à de nombreuses fonctionnalités, tout comme Bitget ou encore, OKX.

Comprendre les récompenses de staking Ethereum (ETH)

Comme annoncé tout au long de ce guide sur le staking de l’Ethereum, les validateurs cherchent surtout à développer des revenus passifs en bloquant certains de leurs ETH ou en participant à ces actions sur certaines plateformes compatibles. Grâce au système de preuve d’enjeu, les investisseurs peuvent espérer obtenir entre 5 et 10% de revenus passifs et donc, d’intérêts avec le phénomène de staking. Ce chiffre reste purement aléatoire et en fonction de la variation de la valeur de l’ETH, aucun gain n’est garanti. Comme toujours dans les investissements ou les actions liées !

En fonction des plateformes ou des méthodes choisies, les taux peuvent également changer selon différents facteurs. Le nombre d’ETH stakés joue généralement de manière considérable avec une plus forte chance de voir ses intérêts gonfler en cas de fortes sommes bloquées. Il reste important de comparer les offres des plateformes à ce sujet pour comprendre laquelle pourrait la mieux convenir à vos inspirations. Avec le staking sur Ethereum, on s’attaque à l’un des plus grands projets du monde crypto : cela offre une nouvelle dimension aux investisseurs et les récompenses peuvent donc se montrer attractives à moyen terme.

Comment évaluer la rentabilité du staking Ethereum (ETH) ?

Au moment de se lancer dans le staking d’Ethereum, il existe plusieurs points à prendre en compte pour évaluer la rentabilité d’une telle action. Voici les principaux points qui auront toujours une importance.

Suivre le rendement annuel

Nous venons de vous l’expliquer, le rendement annuel est la donnée principale pour le staking. Elle évolue entre l’offre et la demande du réseau et reste liée à différents facteurs. Cependant, elle permet toujours de se faire un ordre d’idée avant de se lancer.

Mise en jeu

Selon les services sélectionnés, vous devrez prendre en compte une certaine somme demandée pour la mise en jeu de vos ETH.

Blocage

Le staking revient à bloquer ses jetons. Ils sont alors verrouillés et totalement inaccessibles pendant une certaine période : cela peut avoir une conséquence financière et il convient de l’anticiper.

Si l’on s’en tient à la rentabilité même du staking d’ETH, elle figure parmi les meilleures envisageables sur le marché de blockchains fonctionnant en PoS. Elle est derrière des cryptos moins réputées comme Kava ou Cosmos mais elle se situe aisément devant d’autres monnaies virtuelles de référence. Par exemple, on estime les récompenses de staking de Cardano (ADA) ou de Tron (TRX) en deçà des 3% chaque année.

Les risques associés au staking Ethereum (ETH) et comment les minimiser

Comme pour tout investissement ou toute action dans le monde de la cryptomonnaie et plus globalement de la finance, le risque zéro n’existe pas. La volatilité des prix lors du blocage est logiquement un frein majeur puisque les fluctuations de valeur sur le marché de la crypto peuvent nous laisser pantois lorsque nos fonds sont bloqués et que l’on ne peut, en aucun cas, y accéder.

En plus de cela, il existe également d’autres risques liés au staking. Les risques liés aux contrats intelligents ou de défaillances techniques sont des évidences rencontrées dans toutes les actions du monde de la crypto. Il est donc impératif de sonder le pour et le contre et surtout, de se lancer une fois que l’on est bien sûr de soi. En cas de mauvaise manipulation ou de mauvais choix, vous pourriez en effet perdre une somme importante et ce, définitivement.

Toutefois, il est possible de minimiser ces risques, notamment lorsqu’on fait le choix de passer par une plateforme spécialisée. Bien sûr, les commissions sont plus importantes et les gains potentiels moindres mais la gestion de certaines données techniques ou l’accès à des outils facilités sont des avantages qui peuvent vous permettre de minimiser les risques liés au staking d’Ethereum.

Avis sur le staking Ethereum (ETH) 2.0

Grâce aux divers outils mis en œuvre, à l’abondance de plateformes proposant le staking et naturellement, le passage de l’Ethereum en PoS dans sa version de deuxième génération, jamais le staking d’ETH n’a semblé aussi accessible.

Les avantages sont nombreux avec un market cap très important pour le staking. Dernier arrivé parmi les actifs majeurs dans l’univers de la preuve d’enjeu, l’Ethereum offre une certaine stabilité et autant d’arguments pour le staking de son actif ETH. Bien que la volatilité soit souvent mise en avant dans l’univers crypto, l’ETH est historiquement l’un des actifs à le moins fluctuer : un autre argument pour le staking.

Cependant, cette technique n’est pas sans risque avec un blocage des fonds lors de la période de staking. Cela concerne n’importe quel actif compatible avec cette action mais selon nous, l’Ethereum reste une solution de choix pour le staking. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant de voir qu’en juin 2023, près d’un ETH sur cinq en circulation était en blocage de ce type.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Les questions sur le staking Ethereum (ETH)

Le staking est une opération qui valide les transactions effectuées sur une chaîne de blocks.
Lorsque l’on passe par une plateforme pour le staking, il est possible que cette dernière soit attaquée et mette en péril votre placement.
Les plateformes Binance et eToro proposent des fonctionnalités de staking, y compris sur l’ETH.
Grâce au staking, on peut recevoir des récompenses en intérêt. On appelle cela des revenus passifs.
L’Ethereum reste particulièrement stable et c’est pour cela que le staking de cet actif est intéressant. Il offre un rendement dépassant généralement les 5%.