La société d’échanges de NFT Bioniq fonctionne à partir du Protocole Informatique Internet (ICP). Celle-ci exploite l’intégration native de Bitcoin dans le but de réduire l’encombrement du réseau.

En effet, la nouvelle place de marché de jetons non fongibles a pour objectif de diminuer les frais de réseau associés à l’avènement des inscriptions Bitcoin Ordinals.

Une association native au Bitcoin

Développé à partir de la création des Bitcoin Ordinals au début de 2023, Bioniq fonctionne sur l’ICP. L’entreprise s’appuie sur son intégration native de Bitcoin. Ceci afin d’alimenter le commerce des inscriptions Ordinals basées sur la crypto-monnaie.

Par ailleurs, le PDG et cofondateur de Bioniq, Bob Bodily, a déclaré à la presse spécialisée que le projet était en cours de développement depuis février 2023. L’équipe a construit une place de marché proposant des contrats intelligents Ordinals aux enchères sur l’ICP, un portefeuille complet entre le Bitcoin et l’ICP, ainsi qu’un outil d’inscription.

L’équipe de Bioniq souligne aussi la croissance de la capitalisation boursière des jetons BRC-20 depuis leur création en janvier 2023. Celle-ci dépasse désormais les 3 milliards de dollars, avec plus de 42,6 millions d’Ordinals frappés actuellement.

Cette évolution a eu un impact direct sur la congestion du réseau Bitcoin. Elle a entraîné en effet un pic de la valeur du Bitcoin des frais de transaction pour la première fois depuis 2021.

La plateforme de Bioniq comprend un portefeuille intelligent permettant aux utilisateurs de gérer des clés privées à l’aide de Web3Auth. Il permet de se connecter à la plateforme à l’aide de comptes Google Web2 conventionnels tout en conservant le contrôle de leurs portefeuilles et de leurs actifs sans en avoir la garde.

ICP est une “sidechain Bitcoin fantastique”

Le fait de s’appuyer sur l’ICP permet également à Bioniq de revendiquer des délais de finalisation des transactions inférieurs à deux secondes, ainsi que l’absence de frais de gaz ou de réseau.

Par ailleurs, son architecture permet d’optimiser les coûts de stockage, avec une moyenne d’environ 5 dollars par gigaoctet de données stockées annuellement.

Bodily ajoute aussi que Toniq, le studio derrière Bioniq, développe sur l’ICP depuis mai 2021. Il possède une vaste expérience dans la construction de portefeuilles de contrats intelligents, de places de marché, de rampes de lancement de NFT et de protocoles de prêts de NFT garantis :

“ICP est une sidechain Bitcoin fantastique en ce moment parce qu’elle possède de merveilleuses primitives Bitcoin au niveau de la couche protocolaire.”

Bodily explique que l’ICP exploite un nœud léger Bitcoin fonctionnant entièrement sur la chaîne. Ce mode facilite la lecture de la blockchain Bitcoin par le biais d’appels de contrats intelligents natifs.

PCI dispose également d’un algorithme de signature numérique à seuil, connu sous le nom d’algorithme de signature numérique à courbe elliptique.

D’ailleurs, la mise en œuvre permet aux contrats intelligents du PCI de signer les transactions Bitcoin de la couche 1 et de les diffuser dans le pool de mémoire.

Sur l'auteur

Sharon C.

Bonjour, je m'appelle Sharon et je suis traductrice-éditrice du site Tokize.com. Mon travail au quotidien est de vous tenir informés sur les dernières actualités du monde de la crypto au niveau international. Sur ce site, vous trouverez les dernières actualités mais également des guides et des tutoriels qui pourront vous aider à démarrer en toute confiance dans cet univers. N'hésitez pas à le parcourir en entier !