En effet, Coinbase a publié récemment son quatrième rapport annuel. Celui-ci concerne l’adoption de la blockchain par les entreprises du classement Fortune 500. Les petites entreprises qui adoptent rapidement cette technologie sont aussi mentionnées. 

Cependant, les États-Unis pourraient bien perdre leur leadership face à la Chine dans l’exploitation de ces nouvelles opportunités.

Un engouement général et une course à l’innovation

Le nombre de sociétés du classement du magazine Fortune ayant des projets de crypto-monnaie, de blockchain ou de Web3 a augmenté de 39 % au cours de l’année dernière. Ces dernières ont atteint un nouveau record début 2024. 

Ces initiatives disposent d’un budget moyen de 9,5 millions de dollars et la plupart sont déjà bien engagées. Il est intéressant de noter que 56 % des dirigeants du magazine Fortune 500 déclarent que leurs entreprises travaillent déjà sur des projets blockchain.

Par ailleurs, l’un des principaux moteurs de cette adoption est la recherche de nouveaux moyens de représenter et d’échanger des actifs du monde réel sur la blockchain. 

Plus de 63 milliards de dollars de Bitcoins sont désormais détenus par des fonds cotés en bourse. La valeur des bons du Trésor américain tokenisés a grimpé en flèche de 1 000 % pour atteindre 1,29 milliard de dollars depuis début 2023.

La technologie blockchain séduit également les petites entreprises. 68 % d’entre elles manifestent notamment un vif intérêt, particulièrement pour les paiements en crypto-monnaie. Les jeux, la santé et la restauration sont aussi concernés.

Les États-Unis en retard face à la Chine

Malgré tout ceci, les États-Unis risquent de passer à côté de cette croissance potentielle. En effet, la Chine a dépassé les États-Unis en 2020 pour le nombre de sièges sociaux du classement Fortune 500. Le géant chinois en détient désormais 142 contre 136 pour les États-Unis.

En effet, le principal obstacle pour les entreprises américaines n’est pas la réglementation, mais plutôt la pénurie de talents en matière de blockchain. Seuls 26 % des développeurs de cryptomonnaie sont basés aux États-Unis. Or, 79 % des dirigeants de grandes entreprises souhaitent des partenariats avec les américains. 

D’ailleurs, 72 % d’entre eux pensent qu’un dollar américain numérique est essentiel à la compétitivité mondiale.

eToro

  • Plateforme #1 de copy trading
  • Réseau social de traders intégré
  • Trading de CFD cryptos