Jeux vidéos et NFT

8 minutes
Mis à jour le
Home > NFT & Métavers > Jeux vidéos et NFT

Les NFT, ça vous parle ? Avec l’explosion du marché en 2021, de plus en plus de personnes ont déjà entendu parler des NFT. Pour autant, beaucoup ont encore du mal à saisir les applications concrètes des NFT. Dans cet article, nous vous expliquons le lien entre NFT et jeu vidéo. Vous découvrirez aussi comment les NFT peuvent s’intégrer aux jeux vidéos et apporter de nouveaux débouchés au secteur.

Le lien entre jeux vidéos et NFT

A priori, le lien n’est pas forcément évident entre les NFT et les jeux vidéos. En effet, pour beaucoup, les NFT ont davantage à voir avec l’art et la collection d’objets. Et pourtant…

Pour comprendre le lien entre NFT et jeu vidéo, revenons aux bases des NFT. Pour rappel, un NFT est un « jeton non fongible ». Un NFT peut être une image, une vidéo ou un GIF par exemple. Mais un NFT peut également prendre la forme d’une créature, d’un personnage ou d’un avatar. Vous commencez à voir le lien avec le jeu vidéo, n’est-ce pas ?

De plus, une autre caractéristique importante fait des NFT des « objets » particulièrement bien adaptés pour les jeux. Chaque NFT est associé à un jeton unique stocké sur la blockchain. Ce jeton représente en quelque sorte le certificat de propriété et d’authenticité du NFT. Dans un domaine comme le jeu vidéo qui vise à toujours plus adapter et personnaliser son contenu, les NFT ont donc toute leur place.

Ce que pourraient apporter les NFT aux jeux vidéos

Découvrons ci-dessous comment les NFT pourront concrètement révolutionner le domaine du jeu vidéo.

Gagner de l’argent

Les NFT représentent un marché de plusieurs milliards d’euros. Leur intégration dans les jeux vidéos permettrait assurément aux utilisateurs et aux éditeurs de dégager des revenus. Comment ?

Le principe est simple sur le papier. Imaginez un jeu vidéo dont les personnages principaux sont tous des NFT. Autrement dit, chaque personnage est associé à un jeton unique stocké sur la blockchain. En tant qu’utilisateur, vous devenez alors aussi propriétaire d’un NFT. À mesure que vous progressez dans le jeu et que votre personnage se développe, il prend également de la valeur. Or, rappelez-vous qu’un NFT reste avant tout un actif qui peut s’acheter et se vendre. Un utilisateur pourrait donc décider à tout moment de revendre son personnage pour ainsi gagner de l’argent.

Ce principe peut même être poussé plus loin. Imaginons un joueur qui atteint un niveau record grâce à un objet particulier. Par exemple, un joueur qui gagne un combat très relevé grâce à son épée. Imaginez maintenant que cette épée soit un NFT ! Nul doute que beaucoup de joueurs se montreraient intéressés par acheter cette fameuse épée (qui est par ailleurs unique) ! Avec les NFT, le jeu deviendrait donc un moyen de gagner des revenus. D’ailleurs, ce concept est d’ores-et-déjà une réalité avec les jeux P2E (Play-to-Earn) comme Axie Infinity (voir ci-dessous). Parlant du P2E, le PDG d’Electronic Arts a d’ailleurs récemment déclaré les considérer comme « une part importante du futur de l’industrie ».

Les éditeurs de jeu pourraient également toucher leur part du gâteau. Comment ? Pour le moment, la plupart des transactions NFT se déroulent sur des marketplaces, des plateformes d’achat et de vente NFT. Ces transactions se font de pair-à-pair, c’est-à-dire sans intermédiaire, directement entre les utilisateurs. Demain, on pourrait très bien imaginer qu’un éditeur de jeu crée sa propre marketplace. Par le « jeu » des frais de transaction, l’éditeur percevrait alors des revenus à chaque vente ou achat de NFT.

Interopérabilité

Les NFT pourraient également permettre une autre évolution au niveau des jeux vidéos. À terme, les NFT pourraient faciliter l’interopérabilité entre jeux vidéos ! Concrètement, vous pourriez utiliser un personnage d’un jeu A dans un jeu B ! De proche en proche, l’ensemble des jeux vidéos pourraient ainsi se trouver connectés. Nicolas Pouard, qui travaille dans l’innovation stratégique pour le compte d’Ubisoft, a d’ailleurs évoqué l’importance de cette interopérabilité. Pour lui, les NFT permettraient de « repousser les limites de ce qui est possible aujourd’hui ».

« Les objets (et leur “tokens” NFT) ne seront plus limités à l’environnement d’un seul jeu, permettant une véritable interconnexion entre mondes virtuels. » Nicolas Pouard, innovation & stratégie chez Ubisoft

Bien entendu, il s’agit encore seulement d’une projection. Si cela paraît envisageable sur le papier, les contraintes techniques restent encore nombreuses. Il faudrait déjà que l’univers du jeu et ses règles permettent cette flexibilité. Il faut se rappeler que le NFT en lui-même se résume à un jeton qui certifie la possession d’un objet numérique. Si les créateurs d’un jeu B veulent rendre possible l’utilisation d’un NFT issu d’un jeu A, ils doivent donc développer les graphismes, les animations et les règles de jeu correspondantes.

De plus, cela demanderait que les jeux fonctionnent sur une technologie blockchain. Il faudrait, là encore, que l’interopérabilité entre blockchains puisse être possible. Certes, pour le moment, le domaine du gaming blockchain et des NFT est largement dominé par une seule blockchain, l’Ethereum. Pour autant, de nombreuses autres blockchains tapent désormais à la porte et hébergent des applications de jeu et de NFT. Or, ces blockchains ne sont pas toutes compatibles entre elles.

Quoi qu’il en soit, cette notion d’interopérabilité rentre parfaitement dans le cadre du web 3.0.

Ce qu’en pensent certains acteurs du jeu vidéo

On l’a bien compris, les NFT en sont encore à un stade précoce. Certains éditeurs de jeux, comme Valve par exemple, restent plutôt sceptiques sur les NFT. Mais d’autres éditeurs se montrent en revanche très intéressés et se penchent d’ores-et-déjà sur les questions d’intégration des NFT. Découvrez ci-dessous ce que pensent certains grands acteurs du secteur du jeu vidéo.

« Je pense que dans le contexte des jeux que nous créons et des services en direct que nous offrons, le contenu numérique à collectionner va jouer un rôle significatif dans notre avenir. » Andrew Wilson, PDG d’Electronic Arts

« Nous ne touchons pas aux NFT, car tout le domaine est actuellement empêtré dans un mélange insoluble d’escroqueries, de fondations technologiques décentralisées et d’arnaques. (…) Epic Games Store accueillera les jeux qui utilisent la technologie blockchain à condition qu’ils respectent les lois applicables, divulguent leurs conditions et soient classés par âge dans un groupe approprié. Bien qu’Epic n’utilise pas de crypto dans ses jeux, nous accueillons favorablement l’innovation dans les domaines de la technologie et de la finance. » Tim Sweeney, PDG d’Epic Games

« Ce que je dirais aujourd’hui sur les NFT, en premier lieu, c’est que je pense qu’il y a beaucoup de spéculation et d’expérimentation, et que certaines des créations que je vois aujourd’hui relèvent plus de l’exploitation que du divertissement. » Phil Spencer, vice-président de Xbox

Vous l’aurez compris, l’utilisation des NFT ne dégage pas (encore) de consensus auprès des éditeurs de jeux.

Axie Infinity : Un jeu NFT !

Axie Infinity est LE jeu NFT à connaître. Au-delà de son principe, Axie Infinity vous permet de comprendre la plus-value des NFT dans l’univers du jeu. Pour rappel, Axie Infinity est une plateforme de jeu qui fonctionne sur la blockchain Ethereum. Le principe du jeu ressemble à celui des Pokemon. Chaque utilisateur doit acheter une créature appelée « Axie » puis la développer au moyen notamment de combats avec d’autres Axies. Vous l’aurez sans doute compris, ces Axies sont en fait… des NFT !

Plus vous développez votre Axie, plus votre NFT devient rare et prend donc de la valeur. De plus, les NFT Axies s’achètent en Ethereum. Aussi, lorsque le cours de la crypto Ethereum augmente, votre NFT prend automatiquement de la valeur. Vous comprenez désormais comment vous pouvez gagner de l’argent simplement avec un jeu Play-to-Earn (P2E).

Le succès est-il au rendez-vous pour Axie Infinity ? Sans l’ombre d’un doute ! Il suffit pour s’en convaincre de regarder quelques chiffres. Par exemple, d’après les données de cryptoslam.io, Axie Infinity est tout simplement la plus grande collection NFT en termes de volume de ventes ! À fin juin 2022, le volume de ventes NFT pour Axie Infinity s’élève à plus de 4 milliards de dollars ! Première collection NFT, Axie Infinity fait donc mieux que Bored Ape Yacht Club ! Au-delà des chiffres, l’exemple d’Axie Infinity démontre l’engouement autour des jeux NFT.

Les inquiétudes liées aux NFT

Les NFT ont donc tout pour pénétrer le domaine du jeu et lui apporter de nouveaux débouchés. Pour autant, certaines inquiétudes demeurent autour des NFT. Pour s’imposer dans le domaine du jeu, les NFT auront notamment à surmonter deux problématiques majeures.

Les NFT : néfastes pour l’environnement ?

L’argument de l’environnement revient souvent concernant les NFT. Pourquoi ? Si les NFT représentent des objets, ce sont avant tout des jetons comme expliqué ci-dessus. Or, un jeton fonctionne sur une blockchain. Les NFT se retrouvent donc face à la même problématique que les cryptomonnaies : leur fonctionnement n’est pas sobre du point de vue de l’environnement.

En particulier, l’activité de minage est pointée du doigt concernant la blockchain. C’est le cas notamment pour les blockchains qui fonctionnent avec un protocole de minage appelé Proof-Of-Work (POW). Le minage sur ces blockchains occasionne une compétition entre les nœuds du réseau. Autrement dit, de nombreuses ressources informatiques sont engagées, ce qui représente un coût environnemental important. En particulier, le Bitcoin fait partie des cryptomonnaies pointées du doigt qui fonctionnent avec la POW.

Concrètement, cela signifie que chaque transaction liée aux NFT produit du CO2. Ces transactions concernent la création du NFT, son achat, les enchères faites par les acheteurs et sa vente. Il est difficile d’évaluer précisément le coût énergétique des NFT. Pour autant, l’artiste et ingénieur Memo Akten s’est penché sur le sujet. Son étude est disponible en ligne, ce qui permet à chacun de se faire une idée. L’étude conclut aux « coût » environnementaux suivants pour un seul NFT :

  • Création (ou minting) du NFT : 100 KgCO2, soit l’équivalent d’un vol de deux heures ;
  • Vente du NFT après plusieurs offres : plus de 200 KgCO2, soit l’équivalent d’un vol de 3 heures.

D’ailleurs, la question environnementale est au cœur de certaines fractures au sein même des entreprises. Par exemple, chez Ubisoft, certains employés critiquent ouvertement la stratégie « pro NFT » adoptée par Ubisoft. Dans leur communiqué, ces employés déclarent ainsi : « La blockchain est une technologie inutile, coûteuse, écologiquement mortifère, qui n’apporte rien aux jeux vidéos. »

Pour autant, tout n’est pas négatif en ce qui concerne les NFT. Pourquoi ? Tout d’abord, il est bon de savoir que beaucoup de blockchains n’utilisent pas la POW. Certaines utilisent d’autres protocoles beaucoup moins énergivores. De plus, pour les NFT, la blockchain principale est l’Ethereum. À l’heure actuelle, la blockchain utilise le protocole de POW. Mais cela ne devrait pas perdurer ! En effet, les développeurs de l’Ethereum travaillent d’arrache-pied depuis plusieurs mois pour implémenter un nouveau protocole, la Proof-Of-Stake (POS). Ce nouveau consensus permettra un fonctionnement de l’Ethereum beaucoup plus sobre.

Les NFT : Des outils de spéculation ?

Une autre critique fréquente concerne la spéculation autour des NFT. Pour certains, les NFT représentent surtout un moyen de gagner de l’argent. La logique du jeu semble donc être reléguée au second plan. Si les NFT envahissent les jeux, certaines personnes craignent de voir la notion du « plaisir de jouer » s’évaporer au profit de l’argent. Aussi, la question peut se poser ainsi : un détenteur de NFT est-il encore un joueur ou plutôt un investisseur ?

Pour les défenseurs des NFT, cet argument est à relativiser. Pourquoi ? L’univers du jeu a toujours été construit de manière à faire gagner de l’argent, particulièrement aux éditeurs. Chaque jeu possède ainsi sa collection d’objets propre à son univers qui permet de générer des revenus supplémentaires pour les éditeurs. Dans le cas des NFT toutefois, l’utilisateur pourrait directement gagner de l’argent et pas seulement les éditeurs.

Vous voulez voir ce que ça donne concrètement ? Nous vous invitons à regarder cette vidéo pour visualiser avec de vraies images comment les NFT sont utilisés dans les jeux.

sur l'auteur

Sacha C.

Abonnez-vous à nos actualités

A Lire Aussi

Bitcoin,On,A,Stack,Of,Coins,With,Samsung,Logo,On

Samsung et 6 entreprises lancent bourse crypto en 2023

Samsung Securities et six autres sociétés de valeurs mobilières sud-coréennes prévoient de lancer une bourse de crypto-monnaies au cours du premier semestre de 2023.
India,Flag,Silk,Desktop,Flag,On,Metal,Rack,Of,Republic

L’ India Blockchain Forum favorise l’adoption du Web3

Le lancement du forum a eu lieu à Telangana. Ce forum a pour objectif de promouvoir à travers l’Inde une meilleure éducation et un
July,16,,2021,,Brazil.,In,This,Photo,Illustration,The,Telegram

Telegram propose des « contrats intelligents de type NFT »

« Imaginez le succès de Telegram avec ses 700 millions d’utilisateurs si nous mettons aux enchères des noms d’utilisateur réservés, des liens de groupe et

L'actualité et les conseils crypto dans votre boite email

Recevez les dernières news, conseils et analyses des meilleurs experts pour rester à jour dans vos connaissances du monde de la crypto.