La sphĂšre crypto a littĂ©ralement explosĂ© avec l’arrivĂ©e du Web 3.0. VĂ©ritable rĂ©volution sur internet, la nouvelle version du World Wide Web offre aujourd’hui beaucoup plus d’opportunitĂ©s qu’auparavant. En termes d’investissement, de possibilitĂ© d’action de libertĂ© ou encore d’équitĂ© des chances, le Web 3.0 a permis un grand pas en avant sur le net.

Dans ce guide, nous verrons les cryptos du Web 3.0 qui non seulement ont marquĂ© l’industrie, mais qui reprĂ©sente Ă©galement un aspect particuliĂšrement prometteur de cette technologie. Au travers de 5 cryptos, nous verrons donc ce qui se fait de mieux sur le Web 3.0 grĂące Ă  la blockchain.

Nous verrons également les différentes applications possibles de la blockchain au sein du Web 3.0. Par la suite, nous comparerons le Web 2.0 et le Web 3.0, puis nous nous intéresserons aussi rapidement à la maniÚre dont fonctionne la blockchain dans ce cas particulier. Enfin, nous verrons en quoi la blockchain représente un allié idéal pour le Web 3.0.

Les meilleurs cryptos Web 3.0 : Une liste des coins Ă  surveiller en 2023

Passons tout de suite Ă  la liste des cryptos Web 3.0 les plus prometteuses de cette annĂ©e. Nous avons, pour cela, sĂ©lectionnĂ© 5 des meilleurs projets les plus intĂ©ressants au sein de cette nouvelle version d’internet qui promet tant de progrĂšs.

Polkadot (DOT)

logo polkadot

L’objectif de Polkadot (DOT) est de proposer une blockchain centrĂ©e sur l’interopĂ©rabilitĂ©. Polkadot cherche donc, avant tout, Ă  faciliter la connectivitĂ© et l’interaction entre les diffĂ©rentes blockchains. Le projet a Ă©tĂ© crĂ©Ă© par Gavin Wood, cofondateur d’Ethereum, afin de rĂ©soudre plusieurs dĂ©fis majeurs auxquels sont confrontĂ©es les blockchains.

Le but principal de Polkadot est de permettre l’échange d’informations et d’actifs entre les diffĂ©rentes blockchains. Cet Ă©change reprĂ©sente trĂšs souvent un obstacle important dans le cadre de l’adoption globale de la blockchain et des cryptos. Polkadot utilise, pour cela, un protocole appelĂ© « parachains ». Il s’agit de chaĂźnes spĂ©cialisĂ©es qui s’exĂ©cutent en parallĂšle sur le rĂ©seau Polkadot (DOT), tout en bĂ©nĂ©ficiant de la sĂ©curitĂ© du rĂ©seau initial.

En plus de l’interopĂ©rabilitĂ©, Polkadot se focalise Ă©galement sur la sĂ©curitĂ©, la gouvernance et l’évolutivitĂ©. Le rĂ©seau fonctionne selon un mĂ©canisme en de Proof of Stake afin de valider les transactions et sĂ©curiser le rĂ©seau. Il permet Ă©galement aux dĂ©tenteurs du DOT, le token natif de la plateforme, de participer Ă  la gouvernance du rĂ©seau en votant sur les propositions de mises Ă  jour et les dĂ©cisions importantes.

Polkadot est parvenu Ă  attirer l’attention de nombreux dĂ©veloppeurs et projets blockchains en raison de sa flexibilitĂ© et de sa capacitĂ© Ă  prendre en charge des cas d’utilisation variĂ©s. Il s’agit, actuellement, de l’un des projets les plus prometteurs du Web 3.0.

logo chainlink

Chainlink (LINK) est une plateforme décentralisée qui cherche à connecter les smart contracts sur les blockchains avec des sources de données en temps réel. Chainlink a été fondé par Sergey Nazarov et Steve Ellis en 2017.

Le but de Chainlink est de rĂ©soudre le problĂšme de l’oracle. Il s’agit de la maniĂšre dont les smart contracts interagissent avec les donnĂ©es externes. Les smart contracts sont gĂ©nĂ©ralement autonomes et isolĂ©s, incapables d’accĂ©der directement Ă  des informations en dehors de la blockchain sur laquelle ils s’exĂ©cutent. C’est prĂ©cisĂ©ment lĂ  que Chainlink intervient. La plateforme fournit une solution dĂ©centralisĂ©e pour apporter des donnĂ©es externes aux smart contracts de maniĂšre sĂ©curisĂ©e, fiable, et rapide.

Chainlink utilise un rĂ©seau de nƓuds dĂ©centralisĂ©s appelĂ©s « oracles » pour rĂ©cupĂ©rer et vĂ©rifier les donnĂ©es. Ces derniers sont responsables d’interagir avec les API de donnĂ©es externes, d’agrĂ©gation et de fournir les informations demandĂ©es aux smart contracts.

La plateforme a connu une adoption significative sur le Web 3.0, notamment grĂące Ă  sa crypto. Chainlink rĂ©sout le problĂšme de l’oracle en connectant les blockchains avec des sources de donnĂ©es du monde rĂ©el de maniĂšre sĂ©curisĂ©e et fiable au travers de son token, lequel sert Ă  sĂ©curiser l’intĂ©gralitĂ© du rĂ©seau.

Filecoin (FIL)

Logo Filecoin

Filecoin (FIL) se présente comme un protocole de stockage de données décentralisé basé sur la technologie de la blockchain et du Web 3.0. Il a été créé par Protocol Labs en 2017. Son objectif est de permettre aux utilisateurs de stocker, partager et récupérer des données de maniÚre sécurisée et décentralisée, en utilisant la puissance de la blockchain.

Le fonctionnement de Filecoin repose sur un rĂ©seau de mineurs qui fournissent de l’espace de stockage et des ressources de calcul pour hĂ©berger les donnĂ©es des utilisateurs. Les mineurs sont rĂ©compensĂ©s en FIL, la crypto native du rĂ©seau, pour leur participation au stockage et Ă  la rĂ©cupĂ©ration des donnĂ©es.

L’architecture de Filecoin repose sur des principes tels que la preuve d’espace et la preuve de temps, qui garantissent l’intĂ©gritĂ© des donnĂ©es stockĂ©es et la fiabilitĂ© des mineurs. Les utilisateurs peuvent choisir parmi une variĂ©tĂ© de mineurs pour stocker leurs donnĂ©es en fonction de leurs besoins en termes de coĂ»t, de redondance et de performance.

Filecoin est parvenu Ă  attirer l’attention de nombreux utilisateurs et investisseurs en raison de son approche novatrice concernant le stockage dĂ©centralisĂ©. La plateforme offre effectivement une solution alternative, une plus grande sĂ©curitĂ© et une plus grande rĂ©silience.

Stacks (STX)

logo stacks

Stacks est un protocole open-source destiné à apporter la décentralisation, la sécurité et la programmabilité aux utilisateurs du réseau Bitcoin. Stacks a été développé par Blockstack PBC, fondée par Muneeb Ali et Ryan Shea.

L’objectif de Stacks est d’étendre les fonctionnalitĂ©s de la blockchain de Bitcoin en permettant l’exĂ©cution de smart contracts. À l’inverse d’autres plateformes, Stacks ne possĂšde pas sa propre blockchain dĂ©diĂ©e, mais s’appuie plutĂŽt sur la blockchain Bitcoin. En d’autres termes, les utilisateurs de Stacks peuvent bĂ©nĂ©ficier de la sĂ©curitĂ© et de l’infrastructure robuste de Bitcoin (BTC) tout en profitant des fonctionnalitĂ©s avancĂ©es des contrats intelligents.

Le mécanisme de consensus de Stacks est appelé Proof of Transfer (PoX) ou Preuve de Transfert. Le PoX permet aux mineurs de Bitcoin de transférer temporairement leurs bitcoins vers le réseau Stacks en tant que garantie, ce qui renforce la sécurité du réseau. En récompense de leur participation, les mineurs de Bitcoin reçoivent des STX en retour.

Les dĂ©veloppeurs peuvent alors construire des applications dĂ©centralisĂ©es (dApps) sur le rĂ©seau Bitcoin, ce qui ouvre de nouvelles possibilitĂ©s concernant l’innovation et l’adoption de la blockchain. De plus, Stacks offre aux utilisateurs la possibilitĂ© de contrĂŽler leurs donnĂ©es et leur identitĂ© numĂ©rique de maniĂšre sĂ©curisĂ©e, grĂące Ă  des fonctionnalitĂ©s telles que les stockages chiffrĂ©s et les signatures dĂ©centralisĂ©es.

Internet Computer (ICP)

internet computer ICP

Il s’agit d’un protocole blockchain dĂ©veloppĂ© par la Fondation DFINITY, laquelle cherche Ă  rĂ©volutionner l’architecture d’internet en permettant l’exĂ©cution de smart contracts et de dApps directement sur la blockchain. En cas de succĂšs absolu, internet serait alors basĂ© sur la blockchain.

L’objectif principal d’Internet Computer est de fournir un environnement d’exĂ©cution sĂ»r, scalable et sans autorisation pour les dApps. Contrairement Ă  d’autres blockchains, Internet Computer n’est pas seulement une layer de smart contracts, mais une vĂ©ritable plateforme complĂšte capable de prendre en charge des applications consĂ©quentes.

Internet Computer est capable d’exĂ©cuter des dApps sans nĂ©cessiter de serveur traditionnel. En outre, les dĂ©veloppeurs peuvent dĂ©ployer leurs applications directement sur la blockchain et les rendre accessibles Ă  partir de n’importe quel navigateur web standard, sans avoir besoin d’infrastructures centralisĂ©es.

Internet Computer utilise Ă©galement un modĂšle Ă©conomique innovant avec un token natif, l’ICP, qui est utilisĂ© pour la gouvernance, la tarification des ressources et les rĂ©compenses des nƓuds participants. Les dĂ©tenteurs d’ICP peuvent participer Ă  la gouvernance du rĂ©seau et influencer les dĂ©cisions clĂ©s.

De nombreux dĂ©veloppeurs ont rejoint Internet Computer en raison de la vision audacieuse du projet et des consĂ©quences qui en dĂ©coulent, notamment en termes de coĂ»ts d’hĂ©bergement, de sĂ©curitĂ©, et d’innovation.

Binance
  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Les meilleures applications de la blockchain dans le Web 3.0 : Une analyse des cas d’utilisation

Les meilleures applications de la blockchain dans le Web 3.0 : Une analyse des cas d’utilisation

La blockchain est une technologie qui, apposĂ©e au Web 3.0, pourrait permettre de rĂ©volutionner de nombreux secteurs. Voici une analyse de quelques-uns des cas d’utilisation les plus prometteurs de la blockchain dans le Web 3.0 :

  • La finance dĂ©centralisĂ©e (DeFi) : De nombreux protocoles peuvent ĂȘtre crĂ©Ă©s grĂące Ă  la blockchain, offrant ainsi des services tels que des prĂȘts, des Ă©changes, des fonds communs de placement, ou encore des systĂšmes de rĂ©munĂ©ration basĂ©s sur des smart contracts.
  • L’identitĂ© numĂ©rique dĂ©centralisĂ©e : La blockchain permet aux utilisateurs de contrĂŽler leurs propres donnĂ©es d’identitĂ© et de les partager de maniĂšre sĂ©curisĂ©e et vĂ©rifiable.
  • Logistique et chaĂźne d’approvisionnement : La blockchain offre une traçabilitĂ© et une transparence accrues tout au long de la chaĂźne d’approvisionnement, permettant de vĂ©rifier l’authenticitĂ© des produits, de lutter contre la contrefaçon et d’amĂ©liorer l’efficacitĂ© des processus logistiques.
  • Jeux en ligne : La blockchain offre la possibilitĂ© de crĂ©er des environnements de jeu dĂ©centralisĂ©s oĂč les joueurs peuvent possĂ©der et Ă©changer des actifs numĂ©riques en toute sĂ©curitĂ©, ce qui ouvre de nouvelles opportunitĂ©s pour l’Ă©conomie des jeux, comme dans le cas des Play to Earn, par exemple.
  • Vote et gouvernance dĂ©centralisĂ©e : La blockchain peut ĂȘtre utilisĂ©e pour des systĂšmes de vote transparents et sĂ©curisĂ©s, permettant une participation plus importante des citoyens et une gouvernance plus dĂ©mocratique dans les organisations et les communautĂ©s.

Comprendre la diffĂ©rence entre Web 2.0 et Web 3.0 : qu’est-ce que la blockchain change ?

Comprendre la différence entre Web 2.0 et Web 3.0

Le Web 2.0 et le Web 3.0 sont deux phases bien distinctes de l’évolution d’internet. Les approches sont diffĂ©rentes, tout autant que les fonctionnalitĂ©s, les capacitĂ©s technologiques et les interactions. La blockchain a jouĂ© un rĂŽle clĂ© dans la transition du Web 2.0 au Web 3.0, introduisant des concepts de dĂ©centralisation, de confiance et d’autonomie des utilisateurs.

 Web 2.0Web 3.0
ArchitectureArchitecture centralisée avec des données stockées sur des serveurs contrÎlés par des entreprisesArchitecture décentralisée avec des données stockées sur la blockchain
ContrÎle de donnéesLes utilisateurs confient leurs données à des plateformes centrales qui les stockent et les contrÎlentApplication de la technologie de la blockchain afin que chacun puisse contrÎler et gérer ses propres données
Confiance et sécuritéNécessité de faire confiance à un tiers pour les transactions et interactions en ligneSuppression du besoin du tiers de confiance grùce à la blockchain
Smart contractsAucunCaractéristique clé du Web 3.0 rendus possible par la blockchain
ModĂšle Ă©conomiqueÉconomie centraliséÉmergence d’une Ă©conomie dĂ©centralisĂ©e oĂč les utilisateurs peuvent participer activement

Comment fonctionne la blockchain dans le Web 3.0 : Une introduction aux protocoles de couche 3

Avant de discuter des protocoles de layer 3, il est important de dĂ©finir clairement de quoi il s’agit. La couche 3, Ă©galement appelĂ©e layer 3, fait rĂ©fĂ©rence aux protocoles et aux solutions construites au-dessus de la couche de base de la blockchain, Ă  l’instar de la couche de consensus (layer 1). Les protocoles de couche 3 offrent des fonctionnalitĂ©s supplĂ©mentaires afin de rĂ©pondre Ă  des besoins spĂ©cifiques tels que l’évolutivitĂ©, l’interopĂ©rabilitĂ© et la confidentialitĂ©.

Chaque protocole de layer 3 est conçu pour rĂ©pondre Ă  des besoins bien prĂ©cis et peut fonctionner de maniĂšre autonome. Dans certains cas, ces protocoles sont Ă©galement des complĂ©ments d’autres protocoles de layer 3 ou d’autres couches infĂ©rieures. Ces protocoles jouent un rĂŽle clĂ© dans le dĂ©veloppement du Web 3.0 en offrant des solutions spĂ©cialisĂ©es. Ces solutions, Ă  terme, participent activement Ă  une adoption plus large et une meilleure expĂ©rience utilisateur dans l’écosystĂšme de la blockchain.

Les avantages de la blockchain pour le Web 3.0 : Sécurité, immutabilité et décentralisation

Les avantages de la blockchain pour le Web 3.0

La blockchain apporte de nombreux avantages pour le Web 3.0. Ainsi, plusieurs notions importantes sont mises en valeur et assurées par la présence de la blockchain.

La sécurité

La blockchain a recours à des mécanismes cryptographiques complexes afin de garantir la sécurité des transactions. Chaque transaction est vérifiable, traçable et immuable, réduisant ainsi le risque de fraude, de falsification et de manipulation.

L’immutabilitĂ©

Une fois qu’une transaction est enregistrĂ©e sur la blockchain, elle devient immuable. Cela signifie qu’elle ne peut pas ĂȘtre modifiĂ©e ou supprimĂ©e ultĂ©rieurement, garantissant ainsi l’intĂ©gritĂ© des donnĂ©es. Cela est particuliĂšrement important pour des secteurs tels que la finance, les contrats lĂ©gaux, la gestion des droits d’auteur, oĂč l’immutabilitĂ© est cruciale.

La décentralisation

GrĂące Ă  la blockchain, il est possible de crĂ©er des rĂ©seaux dĂ©centralisĂ©s oĂč les dĂ©cisions ne sont pas prises par une seule entitĂ©, mais bien par un consensus entre les participants du rĂ©seau. Cela rĂ©duit le risque de censure, de manipulation et de contrĂŽle centralisĂ©. La dĂ©centralisation favorise Ă©galement une plus grande rĂ©silience du rĂ©seau, car il n’y a pas de point unique de dĂ©faillance.

La transparence

La blockchain offre une transparence accrue en permettant Ă  tous les participants du rĂ©seau de consulter et de vĂ©rifier les transactions enregistrĂ©es. Cela crĂ©e un environnement de confiance, car les informations ne sont pas dĂ©tenues exclusivement par une entitĂ© centrale et peuvent ĂȘtre auditĂ©es par tous les acteurs concernĂ©s.

La confidentialité sélective

Bien que la blockchain soit transparente par nature, certaines technologies de la blockchain permettent la confidentialitĂ© sĂ©lective des donnĂ©es. Cela signifie que les informations sensibles peuvent ĂȘtre cryptĂ©es ou partagĂ©es uniquement avec des parties spĂ©cifiques tout en prĂ©servant l’intĂ©gritĂ© et la vĂ©rifiabilitĂ© des donnĂ©es sur la blockchain.

L’automatisation des smart contracts

La blockchain permet l’exĂ©cution de contrats intelligents, qui sont des programmes autonomes qui s’exĂ©cutent automatiquement lorsque des conditions prĂ©dĂ©finies sont remplies. Cela facilite l’automatisation des processus, Ă©liminant ainsi le besoin d’intermĂ©diaires et de processus manuels, tout en garantissant l’exĂ©cution transparente et immuable des contrats.

Conclusion

Le Web 3.0 ouvre la porte Ă  un monde de possibilitĂ©s grĂące Ă  l’émergence de la technologie offerte par la blockchain, mais Ă©galement des protocoles de layer 3. La dĂ©centralisation, la sĂ©curitĂ©, l’immutabilitĂ© et bien d’autres concepts abordĂ©s dans cet article, redĂ©finissent l’internet que nous connaissons.En 2023. Des projets tels que Polkadot, Chainlink, Filecoin, Stacks ou encore Internet Computer se distinguent en tant qu’acteurs majeurs du Web 3.0. Ces derniers offrent effectivement des solutions innovantes dans des domaines clĂ©s. En parallĂšle, les crypto-monnaies de ces diffĂ©rents projets façonnent l’avenir du Web 3.0 en donnant aux utilisateurs plus de contrĂŽle, de sĂ©curitĂ©, et d’autonomie quant Ă  leurs donnĂ©es et leurs interactions en ligne.

FAQs - Questions fréquentes sur les meilleures cryptos du web 3.0

Quelles sont les meilleures cryptos Web 3.0 ?

Dans un souci de clartĂ©, nous avons dĂ©cidĂ© de vous prĂ©senter 5 des meilleurs cryptos Ă  surveiller pour l’annĂ©e 2023. Toutefois, il en existe encore bien d’autres qui pourraient sembler tout aussi intĂ©ressantes.

Qu’est-ce que le Web 3.0 ?

Le Web 3.0, Ă©galement appelĂ© Web dĂ©centralisĂ©, est une Ă©volution du World Wide Web. Pour en apprendre davantage, n’hĂ©sitez pas Ă  vous rĂ©fĂ©rer Ă  notre guide dĂ©diĂ©.

Comment fonctionne le Web 3.0 ?

Le Web 3.0 est largement propulsĂ© par la notion de dĂ©centralisation, elle-mĂȘme amenĂ©e par la technologie de la blockchain et des smart contracts.

OĂč acheter des cryptos Web 3.0 ?

Il existe de nombreuses plateformes spécialisées. De maniÚre classique, la plupart des CEX et des DEX offrent des opportunités de trading sur les crypto-monnaies du Web 3.0.

Quelle est la différence entre Web 2.0 et Web 3.0 ?

Alors que le Web 2.0 est axĂ© sur la centralisation, le Web 3.0 cherche Ă  donner Ă  l’utilisateur les pleins pouvoirs. En consĂ©quence, le Web 3.0 se positionne comme une version plus sĂ©curisĂ©, plus fiable et plus confidentielle que le Web 2.0.

Sur l'auteur

Romaric

Romaric tient avant tout Ă  partager un contenu de qualitĂ© avec ses clients, mais surtout avec ses lecteurs. Aujourd’hui, il fait partie de l’équipe de Tokize et dĂ©livre des contenus pertinents en rapport avec les crypto-monnaies, les nouvelles technologies, et la blockchain.