Polkadot (DOT) Crypto Avis 2024 : Guide complet

€ 6.7189

-3.9321668844
Dernière mise à jour à 04:05:03 UTC
Cap. Marché
€ 9.19 Mille de Milliards
Cap. Marché Entièrement Diluée
€ 9.19 Mille de Milliards
Volume
€ 155.95 Million
Total en circulation
1.37 Mille de Milliards DOT

Les 5 meilleures plateformes de Trading Crypto

eToro
4.7

Revue eToro 2024

Kraken
4.6

Revue Kraken 2024

Coinbase
4.8

Revue Coinbase 2024

ByBit
4.7

Revue ByBit 2024

BTCC
4.6

Revue BTCC 2024

Convertisseur Crypto

Dernière mise à jour à 04:15:03 UTC

Achetez polkadot maintenant

Vous voulez investir en crypto ? Si vous voulez choisir une crypto qui a pignon sur rue, alors nous vous conseillons de choisir parmi les cryptos du top 20 mondial. Il s’agit des 20 cryptos qui ont la plus grande capitalisation au monde. Le niveau de capitalisation est un paramètre qui démontre souvent que le projet repose sur des bases solides. Cela montre aussi que les développeurs ont su rassembler autour d’eux de nombreux investisseurs et acheteurs.

C’est le cas de la crypto Polkadot. Mais qu’est-ce que la crypto Polkadot et comment acheter Polkadot ? Nous vous expliquons tout dans ce guide.

Qu’est-ce que Polkadot ?

La cryptomonnaie Polkadot possède sa propre blockchain. Le coin qui permet le fonctionnement de l’écosystème Polkadot s’appelle le DOT. Au moment de la rédaction de ce guide, le réseau Polkadot se classe au 12ème rang mondial au niveau de sa capitalisation avec plus de 6,5 milliards d’euros. Le cours du Polkadot est proche des 6 euros à l’heure actuelle. Mais le Polkadot, c’est quoi ?

Comme mentionné ci-dessus, il s’agit d’une blockchain. Attention, il ne s’agit pas de n’importe laquelle ! En effet, le Polkadot présente la particularité d’être une blockchain layer 0 ou de niveau 0. Qu’est-ce que c’est ?

Les blockchains se classent suivant 3 niveaux à l’heure actuelle : 0, 1 et 2. Certaines blockchains sont des layer 1. C’est le cas de Bitcoin (BTC), Cardano (ADA), Dogecoin (DOGE) ou encore de Ethereum (ETH). Ce sont des blockchains fonctionnelles dans le sens où elles peuvent traiter des transactions et éventuellement faire tourner des smart contracts. Par contre, elles sont indépendantes, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas compatibles entre elles. Certaines blockchains layer 1 accueillent des solutions dites layer 2 qui permettent notamment de fluidifier le trafic. C’est le cas de la solution Polygon (layer 2) qui repose sur Ethereum.

Un layer 0 comme Polkadot est une architecture blockchain qui permet de construire des chaines compatibles entre elles. Concrètement, Polkadot est une blockchain sur laquelle se construisent d’autres blockchains aussi appelées parachains. Le réseau Polkadot assure leur interopérabilité. Cosmos (ATOM) et Algorand (ALGO) sont deux autres blockchains concurrentes à Polkadot.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

L’histoire du Polkadot

L’histoire du Polkadot remonte à 2016, date à laquelle le livre blanc de la crypto a été publié. Derrière le Polkadot, on retrouve une personne particulièrement, Dr Gavin Wood. Si ce nom ne vous dit rien, il faut savoir qu’il s’agit du co-fondateur du réseau… Ethereum ! Il a également créé le langage Solidity, utilisé sur la blockchain Ethereum. Gavin Wood s’est notamment associé avec Jutta Steiner (autre personne débauchée d’Ethereum) pour lancer Parity Technologies qui est en charge des développements de Polkadot. La fondation Web3 se charge, elle, de gérer le réseau Polkadot.

Fondateurs de Polkadot

L’histoire de Polkadot nous amène à évoquer une autre blockchain « cousine », Kusama. Comme sur tout projet, avant de lancer leur blockchain en production, les développeurs ont réalisé un testnet. Puis, ils ont lancé la blockchain sur un « réseau canari » appelé Kusama. Qu’est-ce que ce « réseau canari » ? En fait, le nom fait référence aux oiseaux (les canaris) que les mineurs utilisaient dans les mines. Les mineurs envoyaient des canaris dans les mines pour vérifier que le niveau de gaz nocif était acceptable. De façon similaire, ce « réseau canari » ou Kusama a servi aux développeurs de valider leur code tout en protégeant les utilisateurs.

Avec le temps, Polkadot a pris son envol. A l’heure actuelle, Kusama et Polkadot sont deux blockchains indépendantes. Si elles sont cousines, elles ont des caractéristiques quelque peu différentes. La blockchain Kusama sert encore à l’heure actuelle aux développeurs pour tester certaines mises à jour destinées à Polkadot.

Pourquoi le Polkadot a-t-il été conçu ?

Si on se réfère au livre blanc de Polkadot, on s’aperçoit que Gavin Wood a identifié deux difficultés sur le marché des blockchains. Ainsi, dès le départ, Gavin Wood souhaitait que Polkadot apporte une solution sur le domaine de la « scalabilité » et de l’« isolabilité ».

La scalabilité définit la capacité d’une blockchain à gérer l’augmentation des transactions. Cet indicateur se mesure en TPS, Transactions Par Seconde. La scalabilité est toujours une difficulté à l’heure actuelle sur certaines blockchains, mais c’était encore plus le cas lors de la parution du livre blanc du Polkadot. À ce moment-là, comme expliqué par Gavin Wood, la plupart des blockchains traitaient environ 30 TPS.

Quid de l’« isolabilité » ? Comme expliqué ci-dessus, Polkadot est une blockchain layer 0. En fait, dès le départ, la création de Polkadot est partie d’un constat. Gavin Wood a compris qu’il existe de nombreuses blockchains. Par contre, ce qui allait rapidement faire défaut était le manque d’interopérabilité. En effet, le besoin de faire communiquer les blockchains entre elles a été perçu comme un enjeu d’avenir pour Gavin Wood.

Comment fonctionne Polkadot ?

Comme expliqué ci-dessus, la philosophie de Polkadot est de connecter plusieurs blockchains entre elles appelées parachains. L’interopérabilité entre ces chains est assurée via un bridge (ou pont). Comment cela fonctionne ? Polkadot joue le rôle d’organe central. En cela, il n’intervient pas sur le fonctionnement des parachains. Concrètement, chaque parachain est indépendante et fonctionne selon le système de validation et de consensus choisi par les développeurs.

Polkadot intervient seulement dans le cas où une parachain veut faire une transaction avec une autre parachain. En fait, Polkadot gère l’interaction entre ces deux chains et joue le rôle de vérificateur. Concrètement, c’est l’arbitre entre les deux parachains. Polkadot vérifie que le smart contract s’applique bien correctement. Par exemple, Polkadot vérifie bien que l’argent est envoyé au bon destinataire. C’est là qu’interviennent les vérificateurs sur Polkadot. Évoquons donc à présent le système de validation présent sur le Polkadot.

Le protocole de consensus sur Polkadot est la NPOS ou Nominated Proof-Of-Stake. Si vous suivez un peu la crypto, vous êtes familier avec la POS ou Proof-of-Stake. Ce mécanisme est en vigueur sur de nombreuses blockchains comme Cardano (ADA), Solana (SOL) et désormais Ethereum (ETH). Avec une POS, le validateur est sélectionné en fonction du nombre de tokens qu’il stake. Mais il existe plusieurs dérivés de la POS. Par exemple, vous avez la DPOS ou Delegated Proof-Of-Stake. Ce mécanisme a été créé pour réduire le nombre de nœuds d’un réseau blockchain à un petit nombre de validateurs. Le validateur est choisi à l’occasion d’un vote. Par exemple, vous pouvez choisir de voter pour un validateur qui vous promet de vous redonner une part de la récompense obtenue suite au minage. Aussi, ce n’est pas toujours celui qui possède le plus de jetons en staking qui s’occupe de la validation de la transaction.

Polkadot, quant à lui, utilise la NPOS, la Nominated Proof-Of-Stake. Ce protocole assure un meilleur niveau de sécurité. Avec la NPOS, la personne (le Nominator) vote pour un validateur (validator). À la différence de la DPOS, son vote l’engage. Concrètement, si la personne vote pour un validateur qui s’avère malhonnête (par exemple, qui falsifie une transaction), elle sera punie et un certain nombre de tokens lui sera retiré. La NPOS permet donc de responsabiliser les personnes au moment du vote. Le choix du validateur ne se fait donc plus seulement sur la base de promesses de gains mais aussi et surtout sur la réputation des validateurs.

Où acheter Polkadot ?

Vous êtes intéressé par le Polkadot ? Mais comment acheter Polkadot ? Le plus simple est d’utiliser une plateforme d’échange (aussi appelé exchange). La cryptomonnaie fonctionnant de façon décentralisée, vous ne pouvez pas simplement aller en banque pour en acheter. Les plateformes crypto jouent ainsi le rôle de banques en crypto. Ce sont des plateformes en ligne qui vous permettent d’acheter, de vendre et d’échanger des cryptos entre elles.

Comment acheter du DOT sur un exchange ? Quelle que soit la plateforme vous souhaitez utiliser, le processus est toujours le même. La première étape consiste à vous inscrire sur l’exchange. Cette étape est gratuite. En général, vous devez fournir quelques informations personnelles. L’exchange va procéder à la vérification de votre adresse email.

Une fois que vous avez votre compte, vous aurez à connecter votre wallet crypto (ou portefeuille). Le wallet joue le rôle de compte bancaire en crypto. C’est un support sur lequel vous stockez des cryptos. Il existe deux grandes familles de wallets. Les cold wallets sont des supports matériels qui ressemblent à des clés USB. Ces supports sont plus difficiles d’utilisation mais garantissent le meilleur niveau de sécurité puisqu’ils ne stockent pas vos cryptos en ligne. L’autre grande famille est les hot wallets. Ce sont des applications mobiles ou des extensions sur internet qui stockent vos cryptos en ligne.

Une fois que vous avez réalisé ces deux étapes, vous êtes prêt à acheter du Polkadot. Deux méthodes s’offrent à vous :

  • Achat direct de Polkadot en monnaie fiat avec votre carte bancaire ou par virement. Cette solution n’est pas toujours disponible sur les exchanges.
  • Dépôt d’argent sur l’exchange puis achat de Polkadot en choisissant la bonne paire de trading (EUR/DOT en l’occurrence).

Le Polkadot étant une crypto faisant partie du top 20 mondial, la plupart des exchanges listent cette crypto. Pour acheter du Polkadot, vous pouvez par exemple utiliser l’une des trois plateformes d’échanges suivantes :

  • Binance (voir revue). L’exchange Binance est le leader mondial. En plus de proposer l’échange de cryptos, la plateforme offre toute une panoplie de services cryptos comme Binance Earn, Binance Academy, Binance Card, etc. De plus, l’exchange possède sa propre blockchain, la BNB.
  • Coinbase (voir revue). La plateforme est un grand nom de la crypto. Coinbase regroupe près de 89 millions d’utilisateurs dans le monde. L’exchange a été créé en 2012 et est entré en bourse en avril 2021.
  • Kraken (voir revue). La plateforme regroupe plus de 6 millions d’utilisateurs dans le monde et possède une capitalisation de 10 milliards de dollars. L’exchange a été créé en 2011 et est implanté à San Francisco. En plus de proposer de l’échange crypto, Kraken offre aussi la possibilité de faire du staking.

Ces trois plateformes se valent en termes de services. Si vous débutez en crypto, nous vous conseillons d’utiliser l’exchange Binance. L’interface est très bien faite et l’exchange possède de nombreux services qui permettent de vous expliquer les fondamentaux de la crypto.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Fear and Greed Index pour le Polkadot (DOT)

Mis à jour le: 23 mai 2024

Maintenant: 58 Avidité

Maintenant: 58 Avidité

Hier: 58 Avidité

La semaine dernière: 63 Avidité

Le Polkadot (DOT) est un actif de cryptomonnaie très attractif et fréquemment placé parmi les plus hauts du marché en termes de capitalisation. Il est donc fréquent de vouloir investir dessus et de procéder à quelques échanges en fonction des besoins ! Cependant et comme toujours, il n’est pas simple de sonder ces mêmes besoins et surtout, avec le bon timing. L’investissement en cryptomonnaies reste volatile et complexe à prédire, il faut donc mettre tout en oeuvre, avec tous les outils nécessaires, pour effectuer les meilleurs choix. Le fameux Crypto Fear and Greed Index est un indice qui doit aider tous les investisseurs à prendre leur décision et ce, qu’importe l’actif recherché. 

Cet indice met en exergue le sentiment général lié au monde de la crypto en fonction de nombreux facteurs. Il inclut la volatilité du Bitcoin qui reste non sans une certaine logique, moteur pour tout l’écosystème mais également le suivi d’actualité pour comprendre tous les tenants et aboutissants de l’univers crypto de jour en jour. Plus la jauge est basse, plus le marché est en situation craintive. De l’autre côté et en direction du vert, le marché est en pleine confiance. Attention dans ce cas, à l’excès de confiance et aux ajustements de valeurs. 

Acheter du Polkadot en 2024, est-ce un bon investissement ?

Polkadot fait certainement partie des cryptos qui ont de l’avenir. De plus, le prix du DOT est actuellement sous-estimé. Le cours record du coin DOT date du 4 novembre 2021 avec un prix de 50,46 €. Pour rappel, au moment de la rédaction de cet article, le prix du Polkadot est de 6 € environ. Les prédictions de cours du Polkadot sont pour la plupart positives avec un objectif à plusieurs centaines d’euros.

Les point positifs et les points négatifs sur la crypto Polkadot

  • Crypto d’avenir ;
  • Blockchain qui permet l’interopérabilité des chains ;
  • Blockchain qui repose sur une technologie de pointe.
  • Forte concurrence avec Cosmos et Algorand.

Notre Avis Final sur le Polkadot

Le Polkadot est une cryptomonnaie qui mérite d’être connue. En effet, comme expliqué dans ce guide, la crypto DOT possède une véritable ambition. En fait, son ambition est double et correspond exactement à ce que le marché des blockchains a besoin. Le réseau Polkadot entend apporter une solution au niveau de la scalabilité et de l’interopérabilité des blockchains.

À l’heure actuelle, de nombreuses blockchains existent. Comme avec les moteurs de recherche internet à leurs débuts, l’avenir dira quels acteurs vont rester durablement en course. Pour beaucoup de spécialistes, plusieurs blockchains vont s’imposer. L’enjeu sera alors de les faire communiquer entre elles. Polkadot est donc un coin prometteur.

De plus, le Polkadot est une crypto robuste. Les développeurs derrière le Polkadot sont issus du réseau Ethereum, blockchain qui domine le marché de la tête et des épaules en matière d’applications décentralisées (dApps). Le Polkadot n’est donc pas un mème coin, avec un cours qui flambe, puis qui disparaît. La crypto Polkadot est partie pour durer et son cours devrait augmenter à mesure de son adoption.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

FAQ - Questions fréquentes sur la crypto Polkadot

Qu’est-ce que le Polkadot ?

Le Polkadot est une blockchain layer 0 qui permet de faire communiquer entre elles des blockchains.

Comment investir dans la crypto Polkadot ?

Pour acheter du Polkadot, le plus simple est d’utiliser un exchange crypto comme Binance, Coinbase ou Kraken.

Pourquoi investir dans le Polkadot ?

La crypto Polkadot repose sur une technologie robuste. De plus, elle se positionne sur le secteur clé de l’interopérabilité des blockchains.

Qu’est-ce que le DOT ?

Le DOT est la crypto qui permet le fonctionnement de la blockchain Polkadot.

Le Polkadot est-il un layer 1 ?

Non, le Polkadot est une blockchain layer 0 comme Cosmos ou Algorand.