Terra (LUNA) Crypto Avis 2024: Guide complet

€ 0.

0.
Dernière mise à jour à 10:05:02 UTC
Total en circulation
0 -

Les 5 meilleures plateformes de Trading Crypto

eToro
4.7

Revue eToro 2024

Kraken
4.6

Revue Kraken 2024

Coinbase
4.8

Revue Coinbase 2024

ByBit
4.7

Revue ByBit 2024

BTCC
4.6

Revue BTCC 2024

Convertisseur Crypto

Dernière mise à jour à 10:15:02 UTC

Achetez luna maintenant

Attention : le 7 mai 2022 a marqué la fin du token Terra Luna tel que nous le connaissons. En effet, le prix du LUNA est tombé tout proche de 0. La raison ? Premièrement, la chute de l’ANC d’Anchor, qui représentait alors les intérêts des investisseurs ayant investi dans l’UST. 

Le 9 mai, les réserves de liquidités de l’UST se sont ensuite négociées sous la parité (l’UST était un stablecoin, adossé à la valeur du dollar). Dans le même temps, les ventes de LUNA explosent, faisant chuter par la même occasion, les garanties de stabilité UST – USD. Nous entrons donc dans un cercle vicieux.

Pour renter de maintenir l’équilibre et faire en sorte que les investisseurs ne se fassent pas avoir, Terra émet beaucoup de LUNA. Malgré toutes ces mesures, le cours a perdu de sa valeur et quand bien même l’entreprise vend pour 1.5 milliard de dollars de liquidité, la panique s’amplifie, le cours s’effondre de 99.9%. 

L’affaire ne s’arrête pas là. Do Kwon, le fondateur de Terra quitte la Corée du Sud en ce mois de mai 2022. Il sera finalement arrêté en mars 2023, au Monténégro, avant d’être condamné à 4 mois de prison pour falsification de papiers d’identité. Il risque l’extradition en Corée du Sud ainsi qu’aux États-Unis, où il est activement recherché / attendu.

Qu’est-ce que Terra (LUNA) ?

Dans un premier temps, il est important de comprendre que lorsque l’on mentionne l’idée de la crypto Terra (LUNA), on parle bel et bien de la version 2.0. de cet actif. Au préalable et avant la chute de celle-ci, la cryptomonnaie de première génération était un protocole blockchain issu de Terra Classic et basé sur le principe d’un stablecoin, en lien avec le dollar américain et d’autres monnaies réelles dans le monde. Pour rappel, le stablecoin est un coin qui s’indexe sur la valeur d’une monnaie fiduciaire. Malgré sa chute en 2022, ce coin existe désormais sous le nom de LUNC et ne vaut plus que quelques centimes après avoir dépassé les 70 dollars quelques temps avant sa chute.

Avec sa nouvelle blockchain Terra, l’entreprise a souhaité poursuivre l’héritage laissé par Terra Classic en se séparant toutefois de l’un des principes de base : il n’existe plus de corrélation avec le stablecoin UST. Après la chute de nombreuses cryptomonnaies, l’idée des fondateurs de (LUNA) était de bâtir une force équivalente, tout en apprenant des erreurs de l’ancien actif. A son apogée, Terra Classic était considérée comme l’une des cryptos les plus prometteuses du marché mondial.

L’histoire de Terra

L’histoire de Terra est au vu des événements actuels, forcément tumultueuse. Il faut dans un premier temps remonter à janvier 2018 pour retrouver la trace de la création de cet écosystème Terra. Ce projet était l’œuvre de Daniel Shin et de Do Kwon. Il comportait un principe simple, à savoir le fait de rapidement adopter la technologie blockchain et de rendre les cryptomonnaies accessibles en se basant sur la stabilité des prix et donc, en indexant leur coin sur le prix de certaines monnaies fiduciaires, dollar américain en tête.

L’effondrement de Terra Classic a tout bouleversé et bien que Kwon ait publié un plan de relance et qu’il fut contraint de procéder à la technique du « hard fork » sur Terra, il fut rapidement critiqué pour ses agissements et son nouveau plan. Qu’importe, Terra Classic a tout de même lancé sa nouvelle blockchain Terra le 27 mai 2022, parvenant à attirer en masse plusieurs propriétaires d’actifs sur l’ancienne blockchain grâce à différentes récompenses.

Quelques jours plus tard, les procédures commençaient à fleurir et à définitivement faire basculer le destin de la crypto et de ses fondateurs.

Aujourd’hui, il est impossible de mentionner la cryptomonnaie LUNA et de ne pas parler des grands problèmes de l’un de ses fondateurs, Do Kwon. L’entrepreneur sud-coréen est actuellement emprisonné et ses soucis judiciaires font planer le risque d’un effondrement de tout l’écosystème de Terra. Explications ci-dessous.

Les problèmes judiciaires du fondateur de Terra

PDG de la firme Terraform Labs et logiquement fondateur de l’écosystème Terra, le nom de Do Kwon ne cesse d’être mentionné chaque semaine. Ses agissements sont rendus publics par les nombreuses juridictions qui enquêtent sur lui et tout laisse penser que l’empire bâti n’était qu’un château de cartes digne des plus grandes supercheries. Il est d’ailleurs presque étonnant de se dire que la société et sa crypto soient encore en vie après toutes les actions illégales relevées par la SEC et les autres juridictions financières. Entre Etats-Unis et Corée du Sud, l’ancien membre de l’université de Stanford fait face à de longues années de prison.

Après avoir été arrêté au Monténégro pour falsification de passeport le 23 mars 2023 après plusieurs mois de cavale, l’entrepreneur devrait être extradé aux Etats-Unis ou en Corée du Sud où il risquerait respectivement, 100 et 40 années de prison.

eToro

  • Plateforme #1 de copy trading
  • Réseau social de traders intégré
  • Trading de CFD cryptos

En trompant volontairement les investisseurs, Kwon ne s’est pas arrêté là puisqu’il a transféré la plupart de ses actifs en Bitcoin et qu’il apparaît ainsi aujourd’hui, impossible de récupérer cet argent. La liste des chefs d’accusation aux quatre coins du monde est immense et logiquement, cette supercherie entraînée par Kwon et ses associés met en grand péril l’avenir de cette cryptomonnaie.

Pourquoi le Terra a-t-il été conçu ?

Généralement, il existe toujours un intérêt dans la création d’une cryptomonnaie, que cela soit un coin ou un jeton non-fongible. Si la version primaire de Terra avait pour but de démocratiser l’accès à la cryptomonnaie en l’indexant sur des monnaies réelles comme mentionné ci-dessus, la version 2.0. de Terra comportait un principe légèrement différent.

Aujourd’hui, Terra 2.0. est une crypto unique en son genre puisqu’elle continue de se baser sur un modèle fortement mis à mal. Sans le stablecoin algorithmique UST, cet actif vise à préserver l’écosystème Terra grâce à l’aide de centaines de développeurs d’applications DeFi, c’est à dire décentralisées.

Plusieurs projets initiaux de la première blockchain ont migré vers cette nouvelle blockchain et en ce sens, on peut citer plusieurs exemples :

  • Astroport
  • Prism
  • RandomEarth
  • Specturem
  • Nebula
  • Etc.

Si l’on s’en tient au principe général de la création de cet écosystème, il est clairement délicat de relater des faits avec les problèmes rencontrés par cette entreprise. Pour plusieurs spécialistes, Do Kwon aurait pu lui-même provoquer cet effondrement puisque Terraform Labs aurait vendu des millions d’actifs quelques jours avant la chute du cours. Toujours est-il que la conception de cet actif 2.0. reste étonnante et qu’il est aujourd’hui, difficile d’en expliquer les raisons précises.

Comment fonctionne Terra (LUNA) ?

Avant sa chute, le protocole Terra fonctionnait sur sa propre blockchain et intégrait un mécanisme de preuve d’enjeu (PoS). Le LUNA pouvait donc logiquement être staké par les utilisateurs devenant validateurs.

Terra possédait un fort potentiel grâce aux stablecoins liés mais aujourd’hui et suite à la descente aux enfers connue en mai 2022, le système a fortement changé.

Toujours existant, l’écosystème Terra.Money semble être la seule fonctionnalité plausible pour le futur de la cryptomonnaie. Grâce à une solide base d’applications créée par les développeurs, les utilisateurs de la crypto LUNA peuvent accéder à de nombreuses solutions en matière de DeFi.

Terra a donc été conçue pour offrir la possibilité aux développeurs, de créer des outils avancés grâce à des contrats intelligents et donc, de concevoir des dApps. Ces mêmes applications ont l’avantage de bénéficier de vitesses de transactions élevées et de coûts de commission relativement bas.

LUNA est donc le jeton natif du réseau et son utilisation principale vise encore à protéger le réseau contre l’utilisation trop importante de certaines ressources. Cela inclut également le fait de l’utiliser pour payer des commissions aux opérateurs présents sur le système.

Où acheter Terra Luna ?

Il est encore possible d’acquérir du Terra (LUNA) et même du (LUNC), l’ancienne crypto renommée à la suite de la chute probablement engendrée par son fondateur. Historiquement, toutes les principales plateformes d’échange de cryptomonnaies proposent l’achat et la vente de LUNA. La majeure partie de ces plateformes acceptent des monnaies fiduciaires mais offrent également la possibilité d’acheter des LUNA avec d’autres cryptomonnaies réputées. Il est par exemple possible d’allier l’achat de LUNA avec du Bitcoin ou du Tether, le tout sur des plateformes comme Huobi Global ou encore, Kraken.

De manière presque paradoxale, la plateforme très réputée qu’est Binance (voir revue) a ouvertement annoncé qu’elle allait collaborer avec les différentes autorités de régulation financière lors des procès intentés envers Do Kwon mais elle reste, encore à ce jour, l’une des meilleures plateformes pour acheter des LUNA de Terra.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Comment faire pour acheter du LUNA sur Binance ? Dans un premier temps, il faut évidemment s’inscrire sur la plateforme et s’identifier pour ensuite, passer à la page de vérification. C’est une procédure sécurisée et très classique dans l’univers de la cryptomonnaie.

Une fois la vérification du compte effectuée, il faut rejoindre la section « buy crypto » de la plateforme. Plusieurs modes de paiement sont alors disponibles et il peut tout aussi bien s’agir de monnaies fiduciaires classiques, que de cryptomonnaies si vous en possédez déjà sur votre compte Binance.

Il faudra ensuite cliquer sur le bouton « buy » ou « acheter » et sélectionner la devise souhaitée. La première sélectionnée est toujours le Bitcoin ou l’Ethereum, mais il est bien évidemment possible de la changer en LUNA.

Vient alors le moment où il est nécessaire d’ajuster la valeur sélectionnée avant de naturellement, confirmer l’achat. Dès l’instant où cette confirmation est effectuée, il ne faut que quelques secondes pour obtenir ses jetons LUNA. Généralement, la démarche est similaire sur Binance et sur toutes les autres plateformes d’échange de cryptos.

Indice de peur et d’avidité sur le Terra Luna (LUNA)

Mis à jour le: 24 mai 2024

Maintenant: 51 Avidité

Maintenant: 51 Avidité

Hier: 53 Avidité

La semaine dernière: 64 Avidité

Acheter du Terra Luna en 2024, est-ce un bon investissement ?

  • Peut miser LUNA pour un intérêt d’environ 6-7% par an
  • Transactions rapides avec des frais réduits
  • L’interface utilisateur de Terra Station est très élégante et facile à utiliser, avec également des applications mobiles disponibles
  • Interopérable avec d’autres blockchains
  • Écosystème en croissance avec un solide développement d’applications décentraliséesRisques de réglementation futurs associés aux cryptomonnaies
  • Risques de réglementation futurs associés aux cryptomonnaies
  • La sœur, UST, s’est effondrée de manière spectaculaire en 2022
  • Encore quelque peu difficile à trouver sur les plateformes d’échange de cryptomonnaies

Pour rappel, nous mentionnons bel et bien le Terra (LUNA), à savoir le jeton natif de l’écosystème Terra ayant vu le jour en mai 2022, peu de temps après la chute de (LUNC). Lorsque l’on souhaite investir en cryptomonnaie, il est évident de prendre en compte toutes les données et également, l’actualité autour d’un actif précis. En ce qui concerne Terra Luna, il est donc impossible de ne pas garder en tête les problèmes judiciaires rencontrés par son fondateur et également, la fragilité de cet univers depuis plusieurs mois.

Approchant les 10 euros de valeur unitaire à sa création, le jeton a progressivement chuté lors des mois estivaux ayant suivi. Par la suite, l’annonce de la cavale du Do Kwon a notablement fait augmenter l’intérêt et la valeur de cette crypto vieille de seulement quelques semaines. Dépassant les 6 euros de valeur durant le mois de septembre, l’actif a repris une évolution classique par la suite et n’a depuis, cessé de baisser. Depuis de nombreux mois, (LUNA) vaut entre 1 et 2 euros.

Ainsi, la cryptomonnaie a perdu plus de 50% de sa valeur en moins d’un an d’existence et cette donnée est logiquement un frein pour tous les investisseurs. Il est difficile d’imaginer la cryptomonnaie retrouver sa valeur initiale, d’autant plus si l’on prend en compte les actualités autour de cet écosystème.

Toutefois, le prix relativement attractif de l’actif à l’heure actuelle pourrait attirer plusieurs investisseurs qui pourraient non sans une certaine logique, continuer de croire en le système mis en avant par l’univers Terra.

Kraken

  • Bon support client
  • Exchange sécurisé
  • Faibles frais sur Kraken Pro

Notre Avis Final sur Terra

Lors de ses prémices, le Terra (LUNA) présentait des fonctionnalités très intéressantes et novatrices dans l’univers de la cryptomonnaie. La chute de l’ancien actif a bouleversé cet aspect avec désormais, l’absence de stablecoins liés à (LUNA). Selon nous, les opportunités sont toujours aussi présentes autour de cet univers et sa propre blockchain reste malgré tout, quelque chose à suivre dans le futur.

Toutefois, il est impossible de ne pas prendre en compte l’actualité autour de l’entreprise Terra en elle-même. Aussi novateur que puisse être ce concept, il semble avoir été basé sur une supercherie de grande ampleur et en 2024, il est presque surprenant de voir que cette cryptomonnaie est toujours disponible à l’échange. L’avenir de (LUNA) est très incertain et il faudra suivre l’extradition de son fondateur pour les Etats-Unis ou la Corée du Sud afin de savoir si oui ou non, ce principe peut perdurer dans le temps.

FAQ - Questoins fréquentes sur la crypto Terra

Quelle est la valeur de Terra ?

La valeur du LUNA est inexistante. Le token n’existe plus après avoir perdu plus de 99.9% de sa valeur en quelques jours suite à la fameuse affaire “Luna – Do Kwon”. Le fondateur du projet a d’ailleurs été arrêté au Monténégro. Il risque l’extradition aux USA ou en Corée du Sud.

Faut-il acheter (LUNA) ?

En moins de 12 mois, (LUNA) a perdu plus de 99.9% de sa valeur. Aujourd’hui, il ne faut surtout pas investir sur ce token. Des millions de personnes ont perdu de l’argent à cause de cette affaire, dont les répercussions sur le marché de la cryptomonnaie ont été absolument terribles.

Où est le fondateur de Terra ?

Do Kwon a été arrêté au Monténégro en mars 2023. Il devrait être extradé vers les Etats-Unis ou la Corée du Sud pour être jugé.

Existe-t-il des projets pour sauver lete Luna ?

Oui, le projet Luna Classic (LUNC) est un projet qui visait à remplacer le LUNA et à redonner confiance aux investisseurs. Il a su séduire pas mal de monde même si, aujourd’hui, ce dernier n’est clairement pas l’un des leaders du marché.