Cosmos (ATOM) Crypto Avis 2024: Guide complet

€ 7.8218

-1.4634917952
Dernière mise à jour à 04:05:03 UTC
Cap. Marché
€ 1.94 Mille de Milliards
Cap. Marché Entièrement Diluée
€ 1.94 Mille de Milliards
Volume
€ 99.69 Million
Total en circulation
248,453,201 ATOM

Les 5 meilleures plateformes de Trading Crypto

eToro
4.7

Revue eToro 2024

Kraken
4.6

Revue Kraken 2024

Coinbase
4.8

Revue Coinbase 2024

ByBit
4.7

Revue ByBit 2024

BTCC
4.6

Revue BTCC 2024

Convertisseur Crypto

Dernière mise à jour à 04:15:03 UTC

Achetez cosmos maintenant

Le marché des cryptomonnaies compte des milliers de coins différents. Bien sûr, la tête de gondole est le Bitcoin. Le Bitcoin est la crypto la plus importante au monde en matière de capitalisation. Mais le Bitcoin n’est pas la seule crypto intéressante à connaître !

Derrière le Bitcoin, vous avez ce que l’on appelle les altcoins. Il s’agit d’un terme générique qui désigne toutes les cryptos autres que le Bitcoin. Par exemple, la crypto Cosmos (ATOM) fait partie des altcoins. Cette crypto rencontre un succès toujours plus important. Mais le Cosmos, c’est quoi ? Découvrez dans ce guide l’architecture de la blockchain Cosmos ainsi que des éléments sur le coin ATOM.

Qu’est-ce que Cosmos ?

Cosmos est le nom de la blockchain, ATOM est celui du coin. Le projet Cosmos n’est pas un nouveau-né puisqu’il remonte à 2014. En revanche, le coin ATOM a été, lui, mis en circulation que bien plus tard en 2016. La principale caractéristique du Cosmos est sa blockchain layer 0. Il y a peu de blockchain layer 0 sur le marché. Pour autant, elles jouent un rôle très important. Alors, c’est quoi une blockchain niveau 0 ? Comme cela sera expliqué ci-dessous, ce type de blockchain permet l’interopérabilité entre chains layer 1.

L’écosystème Cosmos rencontre un succès important et de nombreux projets ont déjà rejoint la blockchain. D’après le site officiel Cosmos, 274 applications et services fonctionneraient actuellement sur le réseau Cosmos. Par exemple, bous trouverez ci-dessous quelques projets connus qui font partie de l’écosystème Cosmos :

  • Fetch.ai : Cette application intègre l’Intelligence Artificielle dans de nombreux services associés à la DeFi. Le coin associé est le FET.
  • e-money : Cette plateforme permet de réaliser des transactions rapides et pas chères entre blockchains.
  • Coinex, un exchange décentralisé (DEX).
Cosmos 274 applications

Signe de son attractivité, un autre projet important a récemment rejoint Cosmos. L’exchange décentralisé DYDX a décidé de quitter la blockchain Ethereum pour migrer vers le… Cosmos. Les développeurs ont notamment justifié leur décision par la lenteur des transactions sur l’Ethereum.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Enfin, en tant que layer 0, le réseau Cosmos héberge des blockchains layer 1 très connues comme celle de l’exchange Binance (voir revue), Crypto.com (voir revue) ou de l’écosystème Terra. Au total, plus de 67 milliards de dollars sont gérés par le réseau Cosmos.

Au moment de la rédaction de ce guide, le cours de la crypto ATOM est de 8,8 €. Sa capitalisation est de 3,4 milliards d’euros, ce qui classe la crypto Cosmos aux portes du top 20 mondial. La capitalisation du réseau Cosmos est très proche de celle du coin Uniswap, actuellement 20ème.

L’histoire du Cosmos

Comme mentionné ci-dessous, les origines du projet Cosmos remontent à 2014. C’est en effet cette année-là que l’outil « Tendermint » va voir le jour. En gros, Tendermint est ce qu’on peut appeler le cœur du réacteur, le moteur de ce que deviendra plus tard le réseau Cosmos.

Le projet a poursuivi sa marche en avant avec la publication en 2016 de sonlivre blanc. Comme expliqué dans le livre blanc, l’équipe qui a développé l’outil Tendermint s’est appuyée sur les travaux algorithmiques de 1988 sur la technologie BFT (Byzantine Fault Tolerance) réalisés par l’université du MIT. En 2016, le coin ATOM a été mis en circulation.

Les principales personnes derrière le développement du projet Cosmos sont Jae Kwon, Zarko Milosevic et Ethan Buchman. Jae Kwon est reconnu comme étant la personne la plus impliquée dans le développement du projet. Jae Kwon fait d’ailleurs partie des rédacteurs du livre blanc du Cosmos. Depuis 2020, Jae Kwon a quitté son poste de PDG de Cosmos sans toutefois abandonner complètement le projet. La personne qui a remplacé Jae Kwon au poste de PDG du Cosmos se nomme Peng Zhong.

Le coin Cosmos a profité pleinement du bull run crypto de 2021. C’est d’ailleurs en 2021 que le prix du Cosmos a établi son record. Le cours record du coin ATOM est de 40,26 € et date du 20 septembre 2021. Au moment de la rédaction de ce guide, le cours de la crypto ATOM est de 8,8 €.

Pourquoi le Cosmos a-t-il été conçu ?

Le réseau Cosmos a été construit pour résoudre le problème d’interopérabilité entre blockchains. Concrètement, à l’heure actuelle, il existe de nombreuses blockchains. Si chacune possède ses propres caractéristiques et remplit une fonction précise, très souvent, elle ne sont pas en mesure de communiquer entre elles. C’est là qu’intervient la notion de blockchain layer 0. Alors, c’est quoi un layer 0 en blockchain ?

Cosmos interopérabilité blockchains

Cosmos, une blockchain layer 0

Dans l’univers des blockchains, il existe trois niveaux (ou layers) principaux à connaître. Le niveau le plus fréquent est le layer 1. C’est le cas de la plupart des blockchains populaires. Par exemple, le Bitcoin, l’Ethereum, le Cardano ou encore le Solana, pour ne citer qu’elles, sont des blockchains layer 1. Les layers 1 sont des chains qui fonctionnent de façon indépendante et donc ne communiquent pas entre elles. Sans solution spécifique, il n’est par exemple pas possible de transférer des coins ou des données entre le Bitcoin et l’Ethereum. Pour résoudre cette difficulté, vous avez ce que l’on appelle les layers 0 comme le Cosmos.

Concrètement, une blockchain layer 0 fournit une architecture qui permet de construire plusieurs blockchains layer 1. L’avantage est que ces chains sont compatibles entre elles puisqu’elles font partie d’un seul et même écosystème. Algorand et Polkadot (voir avis) sont d’autres exemples de blockchains layer 0.

Kraken

  • Bon support client
  • Exchange sécurisé
  • Faibles frais sur Kraken Pro

Enfin, pour terminer l’explication des différents niveaux, vous avez les layers 2. Il s’agit d’un service ou d’une solution qui se greffe sur une blockchain layer 1. La layer 2 est donc entièrement compatible avec son layer 1 et peut gérer des transactions, ce qui réduit ainsi le trafic sur le layer 1. L’exemple le plus connu est celui de la crypto Polygon (layer 2) avec l’Ethereum (layer 1).

Cosmos, un « serveur SMTP » pour la blockchain

Pour bien comprendre toute la plus-value du Cosmos dans l’univers blockchain, on peut faire une comparaison avec le réseau internet. On peut dire en effet que le Cosmos joue le même rôle que les serveurs SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) sur internet. Si vous vous souvenez bien, avant l’arrivée de ces serveurs, vous ne pouviez envoyer un e-mail qu’à une personne qui utilise le même service de messagerie que vous. Par exemple, vous ne pouviez pas envoyer un e-mail d’une boîte « lycos » sur une boîte mail « caramail » ! Les serveurs SMTP ont rendu possible l’envoi d’e-mails entre services de messagerie. De même, le réseau Cosmos permet « l’envoi » de données entre n’importe quelles blockchains layer 1 qui font partie de son écosystème.

Comment fonctionne Cosmos ?

L’écosystème Cosmos est complexe et comporte plusieurs entités spécifiques. Pour appréhender les bases de Cosmos, il faut découper l’écosystème en trois niveaux :

  • Application. Appelée aussi Cosmos SDK, C’est la partie « visible » de l’écosystème Cosmos dans le sens où c’est là que sont gérées les transactions.
  • Networking. Ce niveau est en charge de la gestion de la communication ou interopérabilité entre les blockchains layer 1 de l’écosystème.
  • Consensus. Comme son nom l’indique, cette partie gère la façon dont les nœuds du réseau s’organisent pour valider les transactions.

Maintenant que vous avez cette décomposition en tête, découvrez ci-dessous les 4 entités importantes de l’écosystème Cosmos.

Tendermint BFT

Comme mentionné ci-dessus, Tendermint est la première pierre qui a été posée par les développeurs de Cosmos en 2014. Tendermint BFT est un package générique à disposition des développeurs qui regroupe les parties Networking et Consensus d’une blockchain. Grâce à Tendermint BFT, les développeurs n’ont ainsi pas à se soucier de coder ces aspects sur leur projet. Ils peuvent ainsi de focaliser uniquement sur la partie applicative de leur projet.

Tendermint devrait évoluer cette année d’ailleurs. En effet, le réseau va sous peu accueillir le lancement d’une mise à jour appelée Twilight. Concrètement, il s’agit de la sortie d’une nouvelle version (0.47) du Cosmos Software Development Kit. Ce nouveau package va permettre de nouvelles fonctionnalités et va améliorer les performances des blockchains Cosmos. Avec Twilight, le module Tendermint va être remplacé par un produit nouveau appelé CometBFT. De plus, le protocole ABCI qui sert de lien entre Tendermint et l’application va migrer sur une version 1.0. D’après les développeurs, cela permettra une « communication plus flexible et efficace ».

Si les développeurs ont évoqué le lancement de Twilight sur Twitter, aucune date de sortie n’a été donnée pour le moment.

Le lien entre l’application développée par les développeurs et Tendermint BFT est réalisé par ce que l’on appelle le protocole ABCI. Cette connectivité permet aux développeurs de choisir le langage informatique de leur choix pour le codage de leur application.

Cosmos SDK

Cosmos SDK est en fait une bibliothèque de modules déjà codés et compatibles à destination des développeurs. Ils peuvent ainsi piocher certains modules pour enrichir leur application. Il peut s’agit de modules concernant la gouvernance, le staking, etc. Cette bibliothèque est en perpétuelle évolution. En effet, l’écosystème Cosmos étant open source, n’importe quel développeur peut venir coder un module afin d’enrichir la bibliothèque.

Coinbase

  • Exchange régulé
  • Plateforme conviviale
  • Formation aux cryptos offerte

Inter-Blockchain Communication (IBC)

Ce protocole permet le transfert de données entre les différentes blockchains layer 1 qui appartiennent à l’écosystème Cosmos.

Hub et zones

Pour réduire le nombre de points de connexion, le réseau Cosmos a mis en place ce que l’on appelle des zones. Une zone désigne un ensemble de plusieurs blockchains interconnectées. Les « hubs », quant à eux, connectent différentes zones entre elles.

Où acheter Cosmos ?

Vous voulez acheter la crypto Cosmos ? Le token ATOM du Cosmos ne pouvant pas être miné, le seul moyen d’en acquérir est donc d’en acheter directement sur une plateforme crypto. Pour cela, le plus simple est de passer par un exchange crypto centralisé (CEX). Ces plateformes vous permettent d’acheter des coins ATOM de façon simple et sécurisée. Pour acheter la crypto Cosmos, vous devez :

  • Ouvrir un compte sur l’exchange de votre choix ;
  • Connecter votre portefeuille crypto (wallet) à l’exchange ;
  • Déposer des fonds ;
  • Sélectionner la paire de trading qui vous permet d’acquérir des coins ATOM.

Mais quel exchange choisir ? L’avantage du Cosmos est d’être une cryptomonnaie (voir les cours) très connue, elle est donc disponible sur beaucoup de plateformes. Par exemple, vous pouvez acheter du Cosmos sur les 3 exchanges suivants :

  • Binance (voir revue). L’exchange Binance est la plus grande plateforme au monde à l’heure actuelle. Sans surprise, elle propose d’acheter des coins ATOM. L’avantage est que vous pouvez acheter la crypto Cosmos directement par carte ou virement bancaire.
  • Coinbase (voir revue). Après Binance, Coinbase est le CEX le plus important au monde.
  • Crypto.com (voir revue). Cet exchange est bien connu des fans de sports, notamment de Formule 1. En effet, la plateforme est connue pour ses partenariats et autres actions de sponsoring dans le domaine du sport. Comme Binance et Coinbase, c’est une plateforme qui vous permet d’acheter la crypto Cosmos ainsi que d’autres coins.

Ces trois plateformes se valent en termes de services et fonctionnent plus ou moins de la même façon. Mais s’il fallait en choisir une, nous vous conseillons Binance pour son interface facile à utiliser.

Binance

  • Faibles frais
  • Plus de 600 cryptos
  • Plus gros exchanges crypto

Crypto Fear and Greed Index pour le Cosmos

Mis à jour le: 23 mai 2024

Maintenant: 58 Avidité

Maintenant: 58 Avidité

Hier: 58 Avidité

La semaine dernière: 63 Avidité

Acheter du Cosmos en 2024, est-ce un bon investissement ?

Pour beaucoup d’analystes, la cryptomonnaie Cosmos fait partie des bons investissements à fort potentiel. Pourquoi ? Comme expliqué ci-dessus, Cosmos est bien plus qu’une simple crypto ou token. Le cœur du projet Cosmos porte sur l’interopérabilité entre blockchains. Cette interopérabilité est considérée par beaucoup comme l’une des clés qui permettra de déverrouiller tout le potentiel du web3 notamment.

De plus, l’architecture du projet Cosmos repose sur une technologie de pointe qui ne cesse d’évoluer, comme en témoigne la mise à jour à venir du bloc historique Tendermint BFT. Autrement dit, le projet est dynamique et de nombreux développeurs travaillent d’arrache-pied pour l’enrichir et l’améliorer.

Comme beaucoup de cryptos, Cosmos a subi les effets du bear market de 2022. Le cours de la crypto ATOM a fortement diminué. À l’heure actuelle, le prix de la crypto Cosmos est de seulement 8,8 €, alors qu’au plus fort du bull run de 2021, il était de 40 €. Le prix du coin ATOM est donc très abordable à l’heure actuelle. Si l’année 2024 confirme le redressement du marché crypto, nul doute que le cours de la crypto Cosmos va reprendre sa marche en avant. Sans compter que l’arrivée de la mise à jour tant attendue Tendermint BFT devrait avoir des effets non négligeables sur le cours du Cosmos.

Notre Avis Final sur le Cosmos

La cryptomonnaie Cosmos est tout sauf un mème coin sans intérêt. Autrement dit, Cosmos ne risque pas de disparaître ou d’être relégué dans les oubliettes des projets blockchains. Bien au contraire, cette crypto est au centre d’un écosystème layer 0 à très fort potentiel. Le réseau Cosmos apporte une réponse à l’un des plus grands enjeux à venir dans l’univers des blockchains, celui de l’interopérabilité.

Les développeurs continuent d’améliorer la blockchain, ce qui renforce son attractivité auprès des projets et des développeurs. De plus, le cours de la crypto ATOM est très abordable en ce moment, ce qui en fait un investissement à fort potentiel.

Avantages et inconvénients d’investir dans la crypto Cosmos :

  • Technologie très aboutie ;
  • Nombreux développements en cours ;
  • Solution qui permet l’interopérabilité des blockchains entre elles ;
  • Attractivité de l’écosystème Cosmos qui attire de nombreux projets et applications ;
  • Le staking requiert un verrouillage de 3 semaines ;
  • Concurrence féroce de Polkadot, Polygon et Solana ;
  • Projet complexe ;

FAQ - Questoins fréquentes sur la crypto Cosmos

Est-ce que la crypto Cosmos est un bon investissement ?

Oui, la crypto Cosmos est un investissement à fort potentiel grâce à sa technologie layer 0.

A quoi sert la crypto Cosmos ?

Cosmos est un réseau layer 0 qui regroupe des blockchains layer 1 compatibles entre elles. Pour fonctionner, le réseau utilise le coin ATOM.

Combien de Cosmos sont en circulation ?

Au moment de la rédaction de ce guide, 286 370 297 coins ATOM sont en circulation d’après les données de Coinmarketcap.

Comment acheter du Cosmos ?

Pour acheter du Cosmos, le mieux est de passer par une plateforme d’échange crypto comme Binance, Coinbase ou encore Crypto.com.

Quelles sont les différences entre Cosmos et Ethereum ?

Ethereum est une blockchain layer 1 indépendante. Cosmos est une blockchain layer 0 qui fournit une architecture pour construire des blockchains layer 1 interconnectées.